AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 something just like this #MITHANDER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarT. Xander Cavendish
♦ Ta face : Cameron sexy Monaghan ♦ Messages : 842 ♦ Pouvoir : Changement de sexe, il a fonctionné une fois, depuis plus moyen de revenir en arrière ♦ Occupation : Vendeur dans une librairie de Stocks Croft
Voir le profil de l'utilisateur


C'est l'histoire de la vie
TA COULEUR:
RP EN ANGLAIS : Juste les dialogues

Message(#)Sujet: something just like this #MITHANDER   Ven 3 Mar - 15:17
Something just like this#Mithander ♦ Xander & Mila & NathanDehors, encore.

Tu n’as pas compris ce qui s’est passé, Leta a péter son câble, elle s’est mise à hurler des choses que tu n’as pas compris et tu t’es retrouvé de nouveau à la rue. En un claquement de doigts. Comme ça, sans préavis. Rien que ça. La situation ramène de mauvais souvenirs à la surface. Une impression de déjà vu au goût amère. T’as déjà été dans une situation similaire, sauf que tes parents étaient moins démonstratifs. Beaucoup moins dans le cri, mais l’action était la même. Ils t’ont jeté comme une malpropre, sans chercher à comprendre ce qui avait pu se passer. Leur fille n’était plus, c’est tout ce qu’ils ont retenu. Tu pensais avoir trouvé un minimum de stabilité chez la blonde, un endroit où te poser. Ce n’était pas le grand luxe et tu devais squatter le canapé défoncé du salon, mais au moins, tu avais un toit au-dessus de la tête quand tu avais besoin de dormir et puis, il y avait une salle de bain et une douche. Le minimum vital quoi. Tu étais prêt à t’en contenter. Jusqu’à ce qu’elle en décide autrement. Leta n’a jamais été quelqu’un de très stable, tu t’en étais rendu compte il y a un moment déjà, mais tu ne pensais pas que c’était à ce point. Surtout que c’était elle qui t’avait proposé de rester chez elle. Apparemment, elle avait changé d’avis.

I'm born to run down rocky cliffs
Give me grace, bury my sins
Shattered glass and black holes
Can't hold me back from where I need to go


De nouveau à la rue, tu n’avais aucune idée d’où aller. Il faut dire que tu n’avais pas vraiment pensé à un plan B. Heureusement, ton patron t’as proposé de squatter la librairie en attendant de trouver mieux. L’idée de squatter encore ne te plaît pas forcément, mais c’est toujours plus confortable que de vivre sans un toit au-dessus de la tête. Puis, au moins tu peux lire tout ce que tu veux quand le sommeil te fuit encore et encore. C’est devenu une habitude maintenant. Toutefois, ce n’est quand même pas une façon de vivre correctement. T’aimerais avoir ton chez toi, un endroit sûr où tu peux te poser sans t’inquiéter du lendemain ou de la prochaine crise de nerf de la meuf qui t’héberge. Depuis l’orage, tu as l’impression d’être constamment en surci et c’est fatiguant. T’as l’impression que du jour au lendemain, tu pourrais te laisser submerger par tout ça et ça te fais peur. Avant, tu n’avais pas à t’inquiéter, tout te semblait déjà tracé, il te suffisait de suivre la route de briques jaunes. Maintenant, le brouillard est tellement épais qu’il t’es impossible de voir les briquettes jaunâtres. L’angoisse. Ce n’est pas ce qui t’arrête. Tu continues à avancer, même si c’est à l’aveugle, même si tu manques de trébucher à chaque pas. Tu ne lâches pas l’affaire et tu pries pour un lendemain meilleur.

Yellow hills and valleys deep
I watch them move under my feet
Stranger things have come and gone
To see the world and take the throne


Puis sorti de nul part, y a eu cette fille et son camion. Le truc improbable. La musique entêtante censé attirer les enfants. Ça a dû t’attirer, toi aussi, puisque tu t’es approché et que vous avez fini par sympathiser. C’est étrange la vie, les coïncidences qu’elle peut semer sur la route. Ce n’est pas toujours une bonne chose, mais parfois ça l’est et on ne crache jamais sur une bonne surprise. C’est elle qui t’as offert une solution au détour d’une conversation, quelques messages échangés et la voilà qui te propose d’emménager chez elle. Au début, tu as été surpris par l’idée. La dernière fois qu’on t’a proposé spontanément d’emménager, on t’a foutu dehors quelques mois plus tard, sans plus d’explication. On t’as viré aussi vite qu’on t’as aidé. Rien de bien rassurant, mais là ce n’était pas la même chose. Un coloc qui a disparu, une place à pourvoir. Pourquoi pas. T’as accepté. De toute façon, si tu n’oses rien, tu ne risques pas d’avancer bien loin. Il est temps que tu reprennes ta vie en main. Okay, t’as hérité d’un pénis à cause de l’orage, mais ce n’est pas ce qui doit t’empêcher de vivre. Au contraire. Y a tout un tas de mecs qui arrivent à vivre avec ça, alors s’ils peuvent y arriver, toi aussi. Un rendez-vous a été fixé et tu attrapes l’un de tes sacs pour te rendre à l’adresse indiquée. L’avantage, quand tu as été foutu dehors dans le corps d’un autre, c’est que tu n’as pas des masses d’affaires à transporter. Voyager léger. Une fois devant l’immeuble, tu soupires et passe une main dans tes cheveux. « a man's gotta do what a man's gotta do » auto-encouragement. Ça peut fonctionner. T’as pas envie de passer pour un énième parasite. Cette idée te répugne. Malgré tout, tu montes les quelques marches et tu te retrouves devant le numéro indiqué.Tu frappes, tu attends qu’on vienne t’ouvrir et quand la tignasse blonde de Mila apparaît devant toi, tu ne peux dissimuler un sourire. « it seems you are looking for a flatmate » ton sourire s’étire d’avantage.

Don't hold back
Oh, I won't hold back
I'm gonna live my life like I'm gonna die young
Like it's never enough, like I'm born to run
I'm gonna spend my time like tomorrow won't come
Do whatever I want like I'm born to run


« so i came » l’espace d’un instant, tu te demandes si elle n’a pas changé d’avis. T’aurais l’air bien con si c’était le cas. Genre, totalement. C’est une possibilité, après tout elle ne te connaît pas tant que ça, elle a pu se dire que ce n’était pas une bonne idée de vivre avec un géant roux qui débarque de nul part. Quelques mois plus tôt, c’est certainement ce que tu te serais dit, maintenant que t’es le géant roux ta façon de penser à un peu changer. Question de perspective, certainement. Tu attends une réponse, un signe de sa part, histoire de chasser cette foutue paranoïa. Ce n’est pas gagné. Mila a pas l’air méchante en plus de ça et bien plus aventureuse que tu ne l’étais quand tu étais encore Tamsin. Peut-être qu’elle pourrait t’en apprendre des choses. Ne serait-ce qu’apprendre à profiter sans te soucier du rester. Ce ne serait pas si mal. Ton éducation religieuse te coince beaucoup trop. Il faut que tu te lâches un peu, si tu veux pouvoir profiter de cette nouvelle vie qui s’offre à toi. Il est temps que tu te bouges, poils de carotte.

A winding road where strangers meet
To feel the love of a warm drink
My body moves, it's speaking loud
Don't have to say what I'm thinking now
©2981 12289 0 1127 mots - lancement - rp song : born to run x american author
Revenir en haut Aller en bas
http://savemebarry.forumactif.org
avatarMila Octavie Valentyne
♦ Ta face : Juno Temple ♦ Messages : 1916 ♦ Pouvoir : Mes péchés s'extériorisent, mes mensonges se concrétisent. Pour moi, ça sera l'extériorisation de mes facettes dans un double de moi-même. C'est un peu se prendre son propre pathétisme en pleine face dès que l'occasion se présente. La foutue malédiction. ♦ Occupation : Marchande de glaces, pour la joie des petits et des grands.
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: something just like this #MITHANDER   Dim 5 Mar - 1:40
Something just like this#Mithander ♦ Xander & Mila & NathanC’était décidé : Macki ayant décidé de partir faire son road-trip autour du monde, sa place était de ce fait vacante. Elle avait fait en sorte de stocker le plus gros de ses affaires je ne sais trop où pour ne pas encombrer l’appartement. Quelques trucs avaient été oubliés et entreposés dans ce qui était la chambre de Mackenzie. Nathan et moi n’avons pas vraiment pris le temps de faire des recherches pour trouver un nouveau colocataire. Pas le temps. Pas le cœur. J’ai été bien attristée par le départ de la plus jeune de la coloc. Elle était devenue une amie, une complice. Pourtant habituée aux changements, j’ai eu du mal à digérer. Mais je ne pouvais pas lui en vouloir d’avoir envie de voyager et de voir d’autres paysages que la grisaille de Bristol. Moi aussi j’ai eu mes propres envies de partir avant de me fixer ici. Le temps  a tout de même passé, et je me suis faite à l’idée. Mais je n’ai pas fait de recherches pour autant. Nathan non plus. J’imagine qu’il avait bien d’autres choses à penser. Il n’a pas été présent ces derniers temps. Je me suis sentie pas mal abandonnée. Alors quand ce mec avec qui j’ai sympathisé m’a dit se retrouver à la rue comme ça, du jour au lendemain, sans le moindre signe avant coureur, je me suis dit qu’il était bien temps d’intégrer une nouvelle personne à la coloc. Ca me ferait de la compagnie, ça allégerait le prix de l’appartement pour Nathan et moi et puis ça dépannerait quelqu’un dans le besoin. Ca me convenait tout à fait.
Mon blondinet n’étant pas présent, je ne lui en ait pas parlé. Je me suis dit qu’il comprendrait. Que quelques explications lui suffiraient amplement et que ça lui irait également. Donc je me suis permise. Je me suis dit que ça ne le dérangerait pas. Après tout, le rouquin a l’air d’être quelqu’un de plutôt agréable et sympathique. Ca passera. Tout se passera bien, j’en suis certaine. Parce qu’on est tous des adultes et qu’on ne va pas partir dans l’optique de vivre dans le conflit. Ca serait con.

L’accord était passé. Xander viendrait rapidement pour s’installer. Alors en attendant qu’il arrive, je suis rentrée dans la chambre vacante pour y faire un peu de ménage. Dégager la poussière, ouvrir la fenêtre pour aérer et renouveler l’air, fouiller un peu partout pour récupérer les dernières affaires oubliées qui traînaient. J’ai mis ce qu’il nous restait comme trace du passage de Mack dans un boîte que j’ai été ranger dans ma propre armoire pour que ça ne dérange personne puis je suis allée passer un coup de serpillière dans la chambre pour que ça sente bon. Parce que j’suis gentille et que j’ai envie que ce pauvre rouquin abandonné se sente à l’aise et bien accueilli.

Et à peine j’ai le temps de ranger le seau et les affaires que j’entends quelqu’un frapper à la porte d’entrée. Je ne fais pas attendre mon invité, je viens rapidement lui ouvrir la porte et je souris en l’entendant parler.

“ Yeah, this is what I see. ”

A un moment, une expression passe sur le visage de mon vis à vis. Un peu comme un doute. Ou quelque chose du genre, c’est ce qu’il me semble. Il ne veut pas être là ? Ou il a peur de se faire encore jeter ?  Je décide de me pousser pour qu’il puisse entrer et je referme la porte derrière lui. Je regarde ce qu’il porte : vraiment pas grand chose. Eh bien… Ce n’est pas avec ça qu’il risque de mettre du bordel partout. A moins qu’il ait d’autres choses à ramener plus tard. Mais j’en suis pas trop convaincue. Quand on a pas de vrai chez soi, on a rarement beaucoup d’effets personnels. Parce que, faut dire ce qui est, avec trente six mille trucs, c’est pas facile à trimbaler si on doit bouger. Et on a pas vraiment d’endroit où stocker sans faire chier personne. Je comprends parfaitement ce que c’est. Je m’avance dans l’appartement.

“ Welcome in your new home, Xander. ”

Histoire de commencer à le mettre un peu à l’aise. Je le laisse regarder un peu autour de lui. Voir à quoi l’appartement ressemble. A moins qu’il ne soit un ami de Nathan que je ne connais pas et qu’il l’ait fait venir pendant que je n’étais pas là, c’est la toute première fois qu’il vient ici. Puis c’est un minimum naturel de regarder un peu l’endroit où on va habiter.

“ Not a castle, but you will see, this flat is cool. ”

On a tout de même pas à se plaindre. On a une chambre chacun, l’appartement est loin d’être minuscule, on est dans un beau quartier assez aisé - ce qui explique facilement qu’on est pas trop de deux et maintenant trois pour payer le loyer - c’est propre, pas follement décoré mais tout de même sympa. Franchement… Moi j’adore cet appartement. Je m’y suis très vite sentie à l’aise et j’espère qu’il en sera de même pour le nouveau colocataire. En tout cas, j’essayerai de faire en sorte que ça soit le cas… En évitant d’être trop collante, tout de même. Sinon ça risque d’être vite pénible pour lui. Mais bon. J’ai pas tellement la réputation d’être collante, sauf avec Alexander mais comme ce dernier est mon petit-ami et que lui-même est pas mal collant, j’ai tout à fait le droit. M’enfin, là n’est pas la question.

“ Do you want to see you room and put your things in ? Follow me. ”

Je ne lui laisse pas vraiment le temps de répondre, je me tourne et me dirige vers la chambre vacante - qui ne l’est plus du coup - pour la lui montrer. C’est sa chambre, sûrement la pièce qui l’intéresse le plus. Enfin… J’imagine, quoi. Ca me semblerait parfaitement logique. Je lui laisse le temps de poser ses affaires s’il souhaite le faire parce qu’il ne va probablement pas garder son sac sur lui pendant trois heures, ça risque de rapidement devenir lourd. Je lui laisse un peu le temps, je m’écarte de la porte pour le laisser tranquille et ne pas lui donner l’impression de faire pression ou quoi. Et en m’écartant, je lui dis juste un petit quelque chose :

“ After, I will show you the other rooms of the flat, if you want. It could be more convenient for you, I guess. ”

Histoire qu’il se retrouve pas dans une chambre ou un placard en voulant aller pisser la nuit. Ou une connerie du genre. Ca pourrait être drôle, mais je ne suis pas certaine que ça serait un début qui le mettrait très à l’aise. Puis être paumé c’est chiant.
©2981 12289 0 ♦ 1115 Mots ♦ Dialogues en anglais ♦ moins de 48h
Revenir en haut Aller en bas
http://2981122890.tumblr.com
avatarT. Xander Cavendish
♦ Ta face : Cameron sexy Monaghan ♦ Messages : 842 ♦ Pouvoir : Changement de sexe, il a fonctionné une fois, depuis plus moyen de revenir en arrière ♦ Occupation : Vendeur dans une librairie de Stocks Croft
Voir le profil de l'utilisateur


C'est l'histoire de la vie
TA COULEUR:
RP EN ANGLAIS : Juste les dialogues

Message(#)Sujet: Re: something just like this #MITHANDER   Dim 5 Mar - 4:12
Something just like this#Mithander ♦ Xander & Mila & NathanTu ne sais pas ce qui t’as poussé à accepter l’invitation de Mila. Tu ne la connais pas, tu ne sais pas trop si son offre et sérieuse et pourtant, t’y va. Peut-être simplement parce que t’en as marre de squatter l’arrière boutique et que t’as envie de t’accrocher à l’idée d’avoir un endroit à toi, sans être obliger de dépendre de qui que ce soit. Il est peut-être temps que ça arrive. Puis Mila semble plutôt sympa et elle a une chambre pour toi, alors t’as pas l’intention de lui tourner le dos. Il est parfois bon d’accepter une main tendue. C’est certainement pour ça que tu es déjà entrain de monter les marches jusqu’à l’appartement qu’elle t’a indiqué lors de votre échange de messages. L’immeuble semble plutôt tranquille, pas de poubelles qui traînent, d’enfants qui hurlent dans les couloirs, tout ça. L’air de rien, c’est important. T’aimes bien ta tranquillité. Il n’y a pas de mal à ça. Devant la porte, tu hésites un instant, mais fini par taper. De toute façon, maintenant que tu es là, ça serait ridicule de faire marche arrière. Tu attends patiemment que l’on vienne t’ouvrir et tu ne peux t’empêcher de sourire en découvrant la blonde derrière sa porte. Sans trop savoir pourquoi, ça te fais plaisir de la voir. Son sourire est communicatif et tu pourrais presque te détendre si tu ne t’étais pas commencé à te faire des films. Tu te demandes si elle est toujours d’accord pour que tu viennes vivre chez elle. Il est possible qu’elle change d’avis en cours de route. Elle a dû s’en rendre compte, puisqu’elle se décale pour te faire entrer et tu avances pour entrer dans l’appartement. La porte se referme derrière toi et l’espace d’un instant, tu te sens un peu pris au piège. Toutefois, encore une fois, Mila rattrape la situation et un sourire se dessine sur tes lèvres quand elle te souhaite la bienvenue chez toi. « What a welcome » l’air de rien, ça te fais plutôt plaisir. Tu n’as plus l’impression de te sentir chez toi depuis bien trop longtemps.

Tu hausses les épaules quand elle te dit que ce n’est pas un château. T’as pas des masses envies de dormir dans un château de toute façon. « Until now I was sleeping in a back shop, so I’m not choosy » t’as juste envie d’avoir un toit sur la tête, c’est tout ce que tu demandes. Puis, c’est vrai que l’endroit semble sympathique. Il y a de l’espace, histoire de ne pas se marcher dessus et puis au moins, de ce que t’as compris y a une chambre pour toi où tu pourras être tranquille. Tu n’en demandes pas plus. D’ailleurs, elle te propose d’aller la voir et tu acquiesces. Ouais, l’idée te plaît bien. Bon, ce n’est pas comme si tu avais des millions de choses à ranger, mais au moins tu sauras où elle est. Tu la suis donc et tu te remets à sourire bêtement quand tu passes la porte de la dite chambre. « I didn’t think to be so happy to find a room someday » il faut dire que tu n’as pas eu l’occasion d’en avoir une à toi depuis un bail. Comme quoi, parfois il suffit de peu pour se sentir heureux. C’est au moins une leçon que tu auras appris ces derniers mois. « Thanks to invite me here. » tu penses que c’est important de le dire, elle n’était pas obligé de le faire. Elle aurait pu le proposer à quelqu’un d’autre. Elle te propose de te faire visiter l’appartement une fois que tes affaires seront posées et tu acceptes. Bien entendu. Si tu veux rester là, il serait peut-être préférable que tu connaisses un minimum l’endroit. Ça peut toujours servir. Sur ces mots, elle disparaît et te laisse un peu découvrir ce nouvel endroit. Tu tournes sur toi-même, observant l’espace qui est le tien désormais. La sensation est plutôt étrange, mais carrément agréable. Tu souris un peu bêtement et après quelques minutes d’observation, tu laisses ton sac contre un mur et tu passes la tête par la porte à la recherche de la blonde.

Tu ne tardes pas à la trouver et le sourire toujours aux lèvres tu lui demandes : « so we start the visit ? » autant la faire tout de suite, comme ça elle pourra vaquer à ses occupations ensuite et elle n’aura plus besoin de s’occuper de toi. Tu n’as pas non plus envie d’être un boulet. Lors de la visite, vous passez devant la troisième chambre et tu ne peux t’empêcher de demander : « the other flatmate isn’t there ? Not curious or I don’t know ? » non, parce que toi faut avouer que ça t’intrigue. Tu sais qu’ils sont deux ici, mais tu ne vois que Mila et il n’y a pas l’air d’avoir d’autres traces de vie dans la maison. Alors forcément, tu t’interroges. « is it okay for me to stay at least ? » t’es pris d’un doute, tu ne sais pas trop si l’autre colocataire est d’accord, peut-être que c’est pour ça qu’il n’est pas là, parce que ça l’emmerde de voir quelqu’un qu’il ne connaît pas débarquer chez lui. Ce qui est plutôt compréhensible quand on y pense. Tu te remets à douter. Décidément, tu ne fais que ça aujourd’hui. C’est presque devenu une manie chez toi. Tu passes une main dans ta nuque. Elle va finir par te prendre pour un taré. Ce n’est pas le moment de se faire remarquer. « sorry my last experience made me a little paranoid » faut dire qu’il y avait de quoi, mais il n’y a pas de raison de généraliser. Ce n’est pas parce que ça s’est mal passé une fois, que ça doit se reproduire.
©2981 12289 0 1052 mots - 24 heures - dialogues anglais
Revenir en haut Aller en bas
http://savemebarry.forumactif.org
avatarMila Octavie Valentyne
♦ Ta face : Juno Temple ♦ Messages : 1916 ♦ Pouvoir : Mes péchés s'extériorisent, mes mensonges se concrétisent. Pour moi, ça sera l'extériorisation de mes facettes dans un double de moi-même. C'est un peu se prendre son propre pathétisme en pleine face dès que l'occasion se présente. La foutue malédiction. ♦ Occupation : Marchande de glaces, pour la joie des petits et des grands.
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: something just like this #MITHANDER   Mar 7 Mar - 19:28
Something just like this#Mithander ♦ Xander & Mila & NathanC’est sûr qu’après avoir dormi dans une arrière boutique, on ne doit pas être hyper regardant. Ou même après avoir dû squatter chez d’autre. C’est pas super reluisant et agréable d’être celui qui squatte et qui, en quelque sorte, profite de l’hospitalité quelqu’un. En tout cas, c’est un plaisir d’avoir offert une place à quelqu’un qui en avait besoin. Il a l’air bien content d’avoir un endroit où se poser et ça se comprend parfaitement. Ca fait chaud au coeur de voir ça, y’a pas à dire. J’ai un peu l’impression d’avoir accompli quelque chose de vachement bien… Alors que je n’ai fait que remplacer notre colocataire qui est partie par un nouveau colocataire qui avait besoin d’un endroit où se poser. C’est pas encore digne de ce qu’a bien pu faire mère Teresa, pas vrai ? Mais peu importe. Je n’ai jamais rêvé d’être ainsi. J’ai lâché un “you are welcome” quand il m’a remerciée puis je l’ai laissé tranquille un instant, après lui avoir proposé de revenir vers moi pour que je lui montre les lieux plus en détail. J’ai attendu calmement qu’il me revienne puis j’ai hoché la tête, souriante, quand il m’a demandé à ce qu’on commence la visite. J’ai commencé par lui montrer la cuisine en lui expliquant vaguement quoi était rangé où. En gros, hein. Histoire qu’il n’ait pas besoin de s’embêter à fouiller partout pour trouver une casserole ou le café par exemple. Je lui ai montré que la porte qui donnait dans la cuisine était tout simplement un placard.

“ No, he is not here. I haven’t see him since a few days. ”

Depuis que l’orage s’est abattu sur lui, Nathan n’est plus aussi présent à l’appartement. Je ne sais pas s’il le fuit par peur qu’il m’arrive malheur ou si il est vraiment très occupé, mais bon… Voilà. Je ne le vois que très peu en fait. Alexander vient presque plus souvent que lui. J’ai soupiré. Pas à cause de Xander, du tout. Juste parce que c’est quand même décevant d’être seule. Je suis contente que le rouquin vienne s’installer, je me dis qu’il y aura de nouveau plus de vie dans l’appartement. J’espère un peu qu’il sera là régulièrement, même si évidemment, je ne lui réclamerais rien. Ca paraît logique, chacun a le droit d’avoir sa vie.

“ Yeah, it’s okay, don’t worry. You will not be a squatter but our new flatmate, you have the right to be here as much as us. You will pay your part, so… We are egal. ”

A part s’il se révèle vraiment pénible et impossible à supporter, il n’y a aucune raison qui pourrait faire qu’il se retrouverait à la porte. Et je n’ai pas l’impression qu’il soit dans ce genre là. Il a même l’air très bien élevé, plutôt discret. Il sera totalement parfait.

“ I sent him a text to tell him that a new inhabitant is here but he did not reply. ”

Je ne sais pas si il n’a pas son téléphone sur lui, ou s’il n’a pas vu, ou s’il n’a juste pas pris la peine de répondre, tout simplement. J’ai quand même envoyé un SMS pour éviter que Nathan soit surpris et que ça tourne à la catastrophe à cause de son pouvoir. Cependant, je ne lui ai pas donné plus de détails que ça.

“ I really don’t think that it will be annoy him. And I would explain your situation to him if it’s necessary. ”

Même si je ne suis pas franchement convaincue que ça sera nécessaire. Je ne vois pas pourquoi Nathan réagirait mal. Il a très bien accepté quand Mackenzie est venue s’installer ici. J’ai adressé un sourire qui se veut rassurant.

Et j’ai dit : “ Really, don’t worry, everything will be okay. ”

J’ai montré la salle de bain à Xander, puis j’ai ouvert la porte de ma chambre qui était tout proche, je lui ai dit que c’était ma chambre et que si jamais il avait besoin de quelque chose, il pouvait venir frapper à la porte, je lui répondrai. Ensuite, je lui ai montré la porte de la chambre de Nathan, mais je n’ai pas ouvert. J’ai expliqué au rouquin que je n’allais jamais dans cette pièce et que je ne me permettrais pas de lui montrer sans l’accord du jeune homme. Parce que bon… Voilà. On a beau vivre ensemble, on a tout de même le respect de la vie privée et de l’intimité des autres, ce qui est la base pour pouvoir vivre ensemble sans finir par se détester les uns les autres. Voilà. Chacun fait ce qu’il veut tant que c’est dans le respect des autres.

“ Oh. I have a boyfriend, he comes here sometimes, so, don’t be afraid if you see a very tall guy in the flat. And, if there is somebody at home, we go to my room to not disturb. ”

Ouais. Des fois on squatte le salon, mais généralement si y’a quelqu’un dans l’appartement, Nathan - et avant Mackenzie, et maintenant Xander -, on reste principalement dans ma chambre. Histoire de ne pas gêner qui que ce soit. Bon et puis si on va ailleurs dans l’appartement, on se tient tranquille quoi. Personne ne risque de tomber sur quoi que ce soit de bizarre ou gênant… A moins de débarquer sans frapper dans ma chambre. Mais logiquement, c’est le genre de chose qui n’arrivera jamais, donc on est tranquilles.

“ Are you in couple with someone ? ”

Si je pose la question, c’est plus pour faire connaissance que pour me mettre à lui dicter des règles ou par intérêt pour chercher quoi que ce soit avec lui. J’ai un petit-ami après tout, alors je vais pas essayer de chercher à avoir une aventure avec mon nouveau colocataire, ça serait con. Je ne suis pas ce genre de personne. Puis si ça se trouve, je ne suis pas du tout à son goût. Et il préfère peut-être largement les hommes… Ça se comprendrait. Depuis que j’ai recroisé Charlie, je crois que je suis traumatisée des femmes. Sérieux… Elle m’a fait l’effet d’une grosse tarée hystérique.
Les femmes, c’est définitivement le mal. Ouais, j’dis ça alors que j’en suis une mais… J’ai jamais dit que j’étais bien non plus de toute façon.
©2981 12289 0 ♦ 1035 Mots ♦ Dialogues en anglais ♦ moins de 7j
Revenir en haut Aller en bas
http://2981122890.tumblr.com
Contenu sponsorisé


Message(#)Sujet: Re: something just like this #MITHANDER   
Revenir en haut Aller en bas
 

something just like this #MITHANDER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Save Me Barry :: Bristol :: Old City :: Little King Street :: Apt. 16 ♦ Nathan B. & Mila V.-