AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 OCTAVIE&ENOCH&ALEC ∟ we are made from broken parts.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarMila Octavie Valentyne
♦ Ta face : Juno Temple ♦ Messages : 1916 ♦ Pouvoir : Mes péchés s'extériorisent, mes mensonges se concrétisent. Pour moi, ça sera l'extériorisation de mes facettes dans un double de moi-même. C'est un peu se prendre son propre pathétisme en pleine face dès que l'occasion se présente. La foutue malédiction. ♦ Occupation : Marchande de glaces, pour la joie des petits et des grands.
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: OCTAVIE&ENOCH&ALEC ∟ we are made from broken parts.   Ven 24 Fév - 19:03
We are made from broken parts
“ You know what ?! You know what ? It’s okay. You are a real person. You are yourself. Yeah, you can take my second name if you want. You can live by yourself. You are pissing me off to death. I hate you. I want to see you go. I want you to go far away from me. I deny you. I vomit you. Get out of my life. Don’t go back in there ! Go away, Octavie. Get out ! ”

C’est ce que tu t’es pris dans la face avant de te retrouver à la porte de “ton” logement. Tu as poussé, tu as harcelé, tu as crié, tu as joué à la révolutionnaire. Tu voulais être reconnue comme étant une véritable personne et à l’instant, même si tu te retrouvais dehors, au pied de l’immeuble dans lequel tu habitais jusqu’à maintenant, tu avais tout de même le sentiment d’avoir gagné. Pauvre naïve que tu fais. Tu ne réalises pas l’ampleur de la galère dans laquelle tu te trouves. Tu ne réalises pas que, ce soir, tu n’auras pas de toit au-dessus de ta tête. Ce n’est pas ce qui t’intéresse sur l’instant. Loin de là. Là, pour l’instant, tout ce que tu vois, c’est que tu es libre. LIBRE. Et que t’as pas eu à t’enfuir pour l’être. Et t’es contente. Et t’es fière. Et tu respires l’air du dehors par toi-même. Et tu t’en tapes si la ville de Bristol pue un peu la pollution. Un grand sourire s’affiche sur tes lèvres alors que tu passes ta main dans tes cheveux brushingués pour vérifier que t’es encore bien coiffée. Parce que tu veux pas sortir en ayant l’air négligée… Déjà que tes petits vêtements “trop” courts et “trop” décolletés ont fini à la poubelle, tu n’as pas envie de ressembler à une vieille folle avec des cheveux frisés qui partent dans tous les sens. Quelle horreur ! Tes cheveux naturels, tu ne les supportes pas. Pour ce qui est des vêtements, tu n’as pas le choix. Tu as choisi ta tenue au mieux dans la garde robe “spéciale Alec”. Une jolie robe. Sexy, mais largement pas assez à ton goût. Pas de quoi attirer l’attention autant que tu aimes le faire. Dommage pour toi. Mais tu es obligée de faire avec.

Sérieux ? T’es libre et tu restes plantée là à te lamenter intérieurement sur ta tenue vestimentaire ? N’importe quoi ! Tu captes que tu dois bouger. Faut pas déconner, tu vas quand même pas gâcher ton temps, t’attendais ça depuis si longtemps. Alors tu te décides à bouger. Tu fais quelques pas, et tu te rends bien vite compte qu’en fait, tu n’as pas la moindre idée de ce que tu pourrais faire. Quelle imbécile… Faudrait peut-être y penser, non ? Ouais. Bonne idée, Einstein. Tu regardes autour de toi et là, tu remarques un mec. Tu le regardes, il te regarde.
Pourquoi il te regarde au juste ?

“ What the fuck are you looking at ? ”

Okay, c’est pas la meilleure façon de commencer. Tu t’es vue être largement plus sociable que ça. Mettons ça sur la surprise et l’incompréhension. Tu regrettes mais tu restes fière. Digne, même. Tu regardes ce mec que tu ne connais pas du tout et t’attends qu’il daigne te répondre.
© 2981 12289 0 ♦ 540 Mots ♦ dialogues en anglais ♦ ouverture du sujet
Revenir en haut Aller en bas
http://2981122890.tumblr.com
avatarEnoch L. Næsheim
♦ Ta face : Tarjei Sandvik Moe ♦ Messages : 68 ♦ Occupation : Etudiant en Médecine
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: OCTAVIE&ENOCH&ALEC ∟ we are made from broken parts.   Ven 24 Fév - 22:25
We are made from broken partsMila & Enoch & AlexanderAujourd’hui, t’avais passé ta journée à l’Université, comme d’habitude. Tu pouvais pas vraiment dire que c’était le truc le plus distrayant qui pouvait se passer dans ta vie, mais d’un autre côté, tu pouvais pas vraiment dire que ça te plaisait pas. Au contraire, faut dire que t’aimes vraiment ce que tu fais, ce que t’apprends, ce que tu pourras faire dans quelques années. Bon, techniquement, tout ce qui est soin, ça va pas vraiment te servir plus tard vu que ton domaines, c’est plutôt les cadavres en fait… Mais bon, tu va tout de même pas passer ta journée à penser à tout ce genre de choses. T’as pas vraiment que ça à faire de toute manière, mais bon ! Finalement, quand ton cours s’est terminé, tu t’es décidé à sortir, prenant tes affaires avec toi. T’avais encore un cours en amphi, mais pour être totalement honnête, t’avais pas vraiment envie d’y aller. Il faut dire que celui-là n’est pas vraiment le meilleur. Pas celui qui t’intéresse le plus en tout cas, puis vu qu’il est en amphi, tu peux le louper sans que ça ne te fasses perdre ta bourse, donc autant en profiter !

Bref, t’avais donc décidé de quitter la fac et tu commençais à marcher, sans vraiment savoir où aller. T’avais pas réellement de destination précise pour le moment. T’avais juste… Envie de te barrer, du coup, c’était ce que tu faisais. Puis après quelques temps à errer sans but précis, tu tombais sur quelque chose, ou plutôt quelqu’un qui te tapait clairement dans l’oeil. Pas dans le genre “oh mon dieu, cette nana est tellement canon, j’ai tellement envie de la pécho”... Non… Non… Elle t’avais tout simplement tapé dans l’oeil parce que sa tronche lui disait quelque chose. Et pourquoi elle te disait quelque chose  ? C’est parce que ton ex, Alexander, t’avais montré une photo de l’autre blondasse. On peut donc dire que t’étais pas hyper fan d’elle, c’est clair et net, mais bon… Ce que t’aimais encore moins, c’était le fait que c’était la petite copine d’Alexander. T’étais pas jaloux, au contraire, t’en avais absolument rien à carrer, mais bon… C’est juste pour ton égo quoi.  Genre le mec il sort avec ça après toi et il dit qu’elle est mieux que toi. C’est sûrement pour ça que tu commences bien à la fixer, tu te demandes tout de même ce qu’il lui trouve à cette naine. Tu comprends pas trop, mais tu sais que t’as envie de faire casser ce couple. T’y arriveras. T’y crois. Puis, quand tu l’entends parler, tu te dis que même sa voix, tu l’aimes pas. Mais tu passes ta langue sur tes lèvres sans la quitter du regard. “I’m looking at you, of course.” Tu dis ça et tu te rapproches encore un peu d’elle, t’esquisses un sourire, tentant de paraître aguicheur, mais t’es même pas entièrement à l’aise. Faut dire que t’as jamais dragué une nana dans ta vie. “I was wondering how could such a beautiful girl exist. I mean, am I dead and you’re an angel or ..?’ Ouais, bon, clairement un ange pas des plus sympathique. Même carrément vulgaire mais bon…
©YOU_COMPLETE_MESS - 530 mots ❖ Dialogues anfglais ❖ Moins de 24h
Revenir en haut Aller en bas
avatarMila Octavie Valentyne
♦ Ta face : Juno Temple ♦ Messages : 1916 ♦ Pouvoir : Mes péchés s'extériorisent, mes mensonges se concrétisent. Pour moi, ça sera l'extériorisation de mes facettes dans un double de moi-même. C'est un peu se prendre son propre pathétisme en pleine face dès que l'occasion se présente. La foutue malédiction. ♦ Occupation : Marchande de glaces, pour la joie des petits et des grands.
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: OCTAVIE&ENOCH&ALEC ∟ we are made from broken parts.   Ven 24 Fév - 23:04
We are made from broken parts
Ton vis à vis se lèche les lèvres et tu trouves ça très étrange. Mais évidemment, il t’en faut bien plus pour t’impressionner. Alors lorsqu’il te dit que c’est toi qu’il regarde et qu’il s’approche de toi, tu ne bouges pas d’où tu es, tu le laisses venir à toi sans tenter de te défiler. A quoi bon ? Tu ne vas tout de même pas directement te mettre à penser que c’est une sorte de tueur en série ou quelque chose du genre. Y’a encore des limites à la paranoïa. Et quand il rouvre la bouche, tu te dis qu’il n’a clairement pas le charisme pour être un serial killer. Tu l’observes et tu te demandes si il se fout de ta gueule, ou si il a simplement encore moins de talent qu’Alexander pour la drague. Et, étrangement, tu n’as absolument aucun penchant pour une solution ou l’autre, tu restes dans le flou parce que ce type est un total inconnu. Du coup, prise au dépourvu par une telle réplique, tu as dit :

“ Sorry, are you trying to communicate ? ”

Et contrairement à ce que tes mots pourraient sembler laisser croire, tu ne le remballes pas sèchement. Tu lui adresses même un sourire amusé. Ca va, tu n’es pas un monstre non plus, et c’est l’occasion pour toi de le montrer. Tu n’es pas cette “chose” qu’il faut absolument écarter de soi. Tu es une personne. Tu es une femme.

“ Was it a joke, or are you just a sort of fuddy-duddy ? ”

Tu te moques un peu, plutôt gentiment. Au fond, ça t’arrange que quelqu’un t’approche, que ce gars vienne te parler. Après tout, tu aimerais bien te faire tes propres connaissances alors il ne faut pas que tu te mettes à repousser quiconque tente une approche envers toi, ça serait contre-productif. Tu tiens à te faire ta propre vie. Tu es libre après tout. Alors t’as le droit de parler à qui tu veux. Et ce mec est plutôt mignon à tes yeux, donc t’es pas contre sa compagnie.

“ My name is Mila. What is yours ? ”

Eh ouais, c’était plus fort que toi. Tu veux être Mila. Pas Octavie. Mila. Parce que tu es Mila toi aussi. T’es pas quelqu’un d’autre. Alors être reléguée comme ça à une sorte de deuxième rang, ça ne te plaît pas. Tu ne comptes pas laisser faire, même si ça doit foutre la merde, peu importe. C’est mérité de toute façon.
Et puis il faut dire ce qui est : Octavie, c’est juste pourri comme prénom.
© 2981 12289 0 ♦ 421 Mots ♦ dialogues en anglais ♦ moins de 24h
Revenir en haut Aller en bas
http://2981122890.tumblr.com
avatarEnoch L. Næsheim
♦ Ta face : Tarjei Sandvik Moe ♦ Messages : 68 ♦ Occupation : Etudiant en Médecine
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: OCTAVIE&ENOCH&ALEC ∟ we are made from broken parts.   Dim 26 Fév - 17:10
We are made from broken partsMila & Enoch & AlexanderTu peux pas t’empêcher de continuer de la regarder, tentant tant bien que mal - plus mal que bien soit dit en passant - de la draguer. Et on voit clairement à quel point t’es pas doué à la remarque qu’elle te fait, à sa façon de réagir. Tu te rends clairement compte que t’es clairement pas fait pour emballer des nanas et quand tu la vois, t’en es bien content. T’as beau te l’être déjà demandé plus tôt.. Tu te demandes quand même comment l’autre mexicain à fait pour tellement baisser ses standards, maintenant… C’est ça qui lui plaît et tu comprends pas. On a beau dire ‘chacun ses goûts’, là, c’est même plus des goûts qu’il a. Tu saurais pas vraiment qualifier tout ça, mais tu te comprends. Du moins, on va faire comme si. “Yeah, I was trying.” T’aurais tout de même pensé qu’elle t’aurais envoyé chier, quelque chose dans ce genre-là, mais le sourire qui reste sur ses lèvres montre qu’elle a plus l’air amusée qu’autre chose, ce qu’est pas plus mal. “Are you seriously saying that I’m a fuddy-duddy ? Come on. It sucks.” Tu peux pas t’empêcher de faire une remarque là dessus parce que bon… Personne t’avais jamais traité de vieux shnock avant et t’avais pas vraiment eu l’envie, un jour, que ça ne vienne à changer. Mais faut croire que cette nana n’était pas du même avis. “But, it wasn’t a joke at all. I mean, you’re so pretty. What could you be other than an angel ?” Tu demandes ça en penchant légèrement la tête sur le côté, faisant semblant de réfléchir. “Or… Maybe you climbed all the way from hell, which would explain why you’re so hot.” Clairement, t’avais aucune honte à utiliser des pick-up lines que t’avais trouvé sur Internet. Faut dire aussi que t’avais pas honte de beaucoup de choses.

Finalement, elle te dit son nom et tu le connais déjà. Tu sais que son nom, on dirait le nom d’une nana de télé-réalité, ce qu’est tout de même assez perturbant en soi en fait, mais bon, tu va pas faire de remarques là dessus pour le moment. “Pretty name for a pretty girl, huh ?” T’esquisses un léger sourire quand il te parle. “The name’s Næsheim. Enoch Næsheim.” Franchement, question présentation, tu doutais du fait qu’on puisse faire plus nerd que ça, mais bon. Chassez le naturel et il revient au galop comme on dit. Faut dire que dans le fond, t’es quand même un gros nerd, même si tu le laisses pas forcément tout le temps paraître.
©YOU_COMPLETE_MESS - 438 mots ❖ Dialogues anglais ❖ Moins de 48h
Revenir en haut Aller en bas
avatarMila Octavie Valentyne
♦ Ta face : Juno Temple ♦ Messages : 1916 ♦ Pouvoir : Mes péchés s'extériorisent, mes mensonges se concrétisent. Pour moi, ça sera l'extériorisation de mes facettes dans un double de moi-même. C'est un peu se prendre son propre pathétisme en pleine face dès que l'occasion se présente. La foutue malédiction. ♦ Occupation : Marchande de glaces, pour la joie des petits et des grands.
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: OCTAVIE&ENOCH&ALEC ∟ we are made from broken parts.   Dim 26 Fév - 18:14
We are made from broken parts
Il prend mal le fait d’avoir été qualifié de ringard ? Dans ce cas, il faudrait peut-être qu’il revoit ses méthodes de drague, n’est-ce pas ? C’est ce que tu te dis intérieurement face à une telle réaction. Concrètement, il n’a pas à se plaindre, tu aurais pu piquer un peu plus fort. Mais comme t’as pas voulu être méchante avec lui, tu ne l’as pas fait. Mais évidemment, grande bouche que tu peux être, tu n’es tout de même pas restée silencieuse. Il ne faut pas trop t’en demander non plus.

Alors ce que t’as dit, c’est : “ That’s not my fault if you seem to take your lines in an old bad comedy movie. ”

Ouais, concrètement pour toi, tu restes encore sympa. Parce que tu lui dis ça, mais tu souris encore. Et ton ton n’est pas aussi tranchant qu’il pourrait l’être. Nan. T’es sûre d’être encore une vraie crème. C’est juste que tout le monde n’a pas la même notion. Voilà. Tout est toujours une question de point de vue. Le pire, c’est que malgré ta petite remarque sur ses techniques relativement douteuses, il reste sur la même voix. C’est juste trop chelou. Même pour toi qui a quand même vu des tas de choses au cours de ta vie. Parce que ouais, t’as beau être “la double”, t’avais quand même une vie avant l’orage. T’étais juste pas séparée en morceaux. T’étais une seule personne. Enfin… Dit comme ça, c’est encore plus chelou. Puis on s’en tape. Tu croises les bras, tu ne quittes pas ton vis à vis des yeux.

“ Have you ever payed to have those weird retorts ? ”

Genre coach en séduction un peu - ou beaucoup - beauf, un livre à la con, un abonnement à une cinémathèque. Connerie du genre. Parce que là c’est grave tout de même. T’as convaincue que c’est pas possible de sortir autant de conneries de son propre cerveau. Parce que c’est con, mais, à la tête qu’il fait, il n’a même pas l’air de plaisanter. C’est inquiétant. Ca t’amuse. Ouais, la situation te plaît pas mal. T’as bien envie de rester avec lui. Ca fait peut-être de toi quelqu’un de bizarre mais… Il ne faut pas oublier que tu es le tiers d’une personne. Ca aide pas à être “normal”.
Tu t’es présentée, il t’a fait un compliment à la con qui n’a pas manqué de te faire sourire encore une fois.

“ Yeah, that’s what people say. ”

Tu te la joues pas modeste. Ta personnalité à toi, elle consiste à faire en sorte de faire croire que tu t’aimes et que t’as confiance en toi. Donc si tu te la pètes pas un minimum, c’est clair que ça marche pas. C’est comme ça que tu as pu te faire des amis, avant, dans ton ancienne vie.

“ Where do you come from ? ”

Son nom ne te choque pas plus que ça, il ne faut pas oublier que ton nom de naissance reste Nowakcwski qui est au moins dix fois plus chelou que Næsheim. Mais tu captes quand même que ça reste un nom de famille peu banal pour un anglais. Ca te rend un peu curieuse. Enfin… T’as envie de faire connaissance. De ne pas rester toute seule. Et pour ça, il faut bien que tu fasses la conversation. Et comme tu y tiens vraiment, tu finis même par faire une proposition :

“ Do you want to take a drink ? ”

T’espères qu’il acceptera. Et t’espère même un peu qu’il te mènera à un endroit où vous pourrez croiser Alexander. Parce que mine de rien, t’as bien envie de foutre la merde. Cette fois, tu seras prête à vraiment être crédible. T’as les bonnes fringues après tout. Et tu sauras avoir la bonne attitude. T’en es certaine.
© 2981 12289 0 ♦ 621 Mots ♦ dialogues en anglais ♦ moins de 24h
Revenir en haut Aller en bas
http://2981122890.tumblr.com
avatarEnoch L. Næsheim
♦ Ta face : Tarjei Sandvik Moe ♦ Messages : 68 ♦ Occupation : Etudiant en Médecine
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: OCTAVIE&ENOCH&ALEC ∟ we are made from broken parts.   Dim 5 Mar - 20:19
We are made from broken partsMila & Enoch & AlexanderTu peux pas t’empêcher de la regarder avec un regard totalement outragé alors qu’elle te parle, puis tu secoues doucement la tête de gauche à droite. Quelle sale gosse cette nana, sérieusement ! On dirait toi, mais en fille.. Et peut-être tout de même en pire… Ouais, clairement en pire en fait. Toi tu critiques tout de même pas les techniques de dragues des gens, même quand elles sont vaseuses ou bien totalement horrible. Non, mais oh ! “Maybe I took it from an old bad comedy movie. Or maybe, we’re in one of them. The world may never know.” Tu dis ça avant de hausser les épaules. Ouais, si ça se trouve, vous êtes dans un espèce de monde parallèle ou quelque chose de ce genre-là, dans un monde où tout est comme dans une comédie naze d’il y a cinquante ans, qui sait ? En tout cas, toi tu le sais pas et elle peut pas le savoir non plus ! Sauf si elle a la science infuse, qui sait ? Ouais, mais bon, quand tu la regardes, tu peux décemment pas se dire qu’elle a la science infuse. Au contraire, même. Il faut croire que c’est à cause des filles comme elle qu’on fait des vannes sur les blondes. “No, I don’t pay for this shit, I mean.. If I payed for theses lines, I would be getting ripped off, wouldn't I?” Tu demandes ça en penchant légèrement la tête sur le côté parce que bon, on peut dire que c’est le cas.. Ce serait une arnaque totale de payer pour ça. “I pick them from Internet.” T’hausses les épaules avec un sourire, elle a tout de même le droit de savoir, non ?

Finalement, vous en veniez à vous présenter l’un à l’autre, et tu peux pas t’empêcher de lâcher un rire quand tu l’entends parler, sérieusement… Cette nana n’avait pas l’air de connaître la modestie, mais tu pouvais pas vraiment parler dans ce domaine. Tu l’étais pas non plus, mais bon.. “A lot of people think that you’re pretty ? So if I want to flirt with you, I’d have a lot of competition, damn.” T’annonces ça avant de plisser le nez, comme pour paraître vraiment ennuyé alors que t’en as totalement rien à carrer. Au contraire, si beaucoup de gens la trouvent canon, tu te dis que ça devrait bien faire chier Alec, ce qui devait peut-être le pousser à avoir des crises de jalousie. Plutôt bon à savoir tout ça. “I’m Norwegian. Where do you come from ? England ?’ Tu hausses un sourcils, p’têtre bien qu’elle vient d’Angleterre, peut-être bien que non, va savoir. Puis, quand elle te demandes si tu veux aller boire un verre, t’esquisses un sourire. “Sure, and I know exactly where we should go.” Ouais, l’endroit où Alex travaille, ce serait pas le meilleur endroit pour aller flirter avec sa copine ? Non ? Bien sûr que si ! C’était juste la chose à faire pour bien foutre la merde dans ce couple qu’il n’aimait tellement pas, dans ce couple qu’aurait sûrement jamais dû voir le jour. Sérieux, la meuf elle devait lui aller au téton vu la différence de taille. Ils devaient clairement être ridicules tous les deux ensemble !
©YOU_COMPLETE_MESS - 542 mots ❖ Dialogues anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatarMila Octavie Valentyne
♦ Ta face : Juno Temple ♦ Messages : 1916 ♦ Pouvoir : Mes péchés s'extériorisent, mes mensonges se concrétisent. Pour moi, ça sera l'extériorisation de mes facettes dans un double de moi-même. C'est un peu se prendre son propre pathétisme en pleine face dès que l'occasion se présente. La foutue malédiction. ♦ Occupation : Marchande de glaces, pour la joie des petits et des grands.
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: OCTAVIE&ENOCH&ALEC ∟ we are made from broken parts.   Lun 6 Mar - 18:43
We are made from broken parts
Tu ne t’inquiètes pas du drôle de regard qu’il te lance. T’es sûre de toi et du fait que ses techniques d’approches sont totalement à revoir. T’es même convaincue que n’importe qui d’autre serait totalement d’accord avec toi. Il a bien de la chance que ça t’amuse bien plus que ça ne te fasse fuir. Sa réplique te fait sourire. Elle est tirée par les cheveux, certes, mais après tout, pourquoi pas. Qu’en sauriez-vous si vous n’étiez pas réels, hein ?

“ Yeah, maybe. ”

Il resterait tout de même un personnage avec une très mauvaise façon de draguer. A moins que l’autodérision soit sa technique, justement. Mais en vérité, tu n’en sais trop rien. Peu importe. Ce n’est pas si important que ça. Quand tu lui demandes si il a payé pour ses répliques bidons, il t’assure que non. Que ça serait clairement de l’arnaque. Ca te rassure un peu. T’as hoché la tête.

“ Clearly. ”

Tu souris, tu trouves ce garçon plutôt marrant. Et tu lâches même un petit rire quand il t’avoue qu’il a pris ses lines sur internet.

“ I should have known it. ”

Tu lui en veux pas. Ca t’est pas mal égal en réalité. Il aura eu le mérite de te faire rire, c’est déjà pas mal, n’est-ce pas ? Puis au lieu de rester trois plombes là-dessus, vous passez aux présentations. Ton manque de modestie n’a pas eu l’air de le choquer, ça l’a plutôt fait rire et ça t’a redonné le sourire. Sa réponse te fait jouer des sourcils.

Et tu réponds : “ Didn’t you think about it ? ”

Tu continues sur ta propre voie, tu te fais pas plus modeste, mais pour le coup, ce n’est pas vraiment sérieux. T’as même joué avec tes cheveux, les balançant derrière ton épaule d’un geste - presque - gracieux de la main de la manière la plus clichée du monde. Avec cet air de la pimbêche qui se la pète beaucoup trop. Et, ouais, t’as beau te la péter, tu ne le fais tout de même pas sérieusement à ce point là. Il ne faut tout de même pas abuser.
T’es pas super surprise d’attendre qu’il est Norvégien. Enfin… Tu n’aurais pas trouvé ce pays toute seule, mais maintenant qu’il te le dit, ça ne t’étonne pas. Ce qui te choque le plus, c’est qu’il croit que tu es Anglais. Enfin… C’est peut-être flatteur en vrai, parce que tu luttes pour t’intégrer au maximum mais, même si c’est moins marqué que sur Mila, tu as tout de même un accent typiquement français.

“ No, I’m French. ”

Ouais, bon. La France n’est pas le premier pays où tu as vécu vu que t’es originaire d’Ukraine et ce n’est pas non plus le dernier où tu as habité vu que t’as fait un long crochet aux Pays-Bas. Mais tu te dis qu’au vu de ton accent, c’est ce qui soulèvera le moins de questions. T’as pas envie de partir sur un interrogatoire. Même si t’es pas convaincue que l’histoire de ta vie intéresse vraiment ton vis-à-vis.
En tout cas, t’es ravie que Enoch accepte de prendre un verre avec toi. En plus il sait où vous devriez aller, il te l’a dit. Alors tu l’as suivi sans hésiter, et tu as été de plus en plus satisfaite pendant ce trajet durant lequel tu as remarqué que ton “nouvel ami” te menait tout droit vers le lieu de travail d’Alexander. Bien sûr pendant que vous vous déplaciez, tu n’es pas restée tout le temps silencieuse, tu trouvais ça pas mal gênant de rester dans le silence.

“ Are you single or in couple ? ”

C’est pas très subtil comme question, mais au fond, poser la question n’engage à rien du tout à la base. Tu peux demander ça simplement innocemment.
© 2981 12289 0 ♦ 620 Mots ♦ dialogues en anglais ♦ moins de 24h
Revenir en haut Aller en bas
http://2981122890.tumblr.com
avatarEnoch L. Næsheim
♦ Ta face : Tarjei Sandvik Moe ♦ Messages : 68 ♦ Occupation : Etudiant en Médecine
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: OCTAVIE&ENOCH&ALEC ∟ we are made from broken parts.   Mer 15 Mar - 20:27
We are made from broken partsMila & Enoch & Alexander“Maybe we’re all Sims too.” Tu hausses vaguement les épaules, personne ne pouvait réellement savoir s’il était réel ou non, si quoi que ce soit était réel autour d’eux, c’est ça le problème avec les communautés créées de toutes pièces. Tout paraît si réel que personne ne saurait jamais si tout est vraiment réel ou non. Peut-être que c’était le cas pour eux, peut-être que non. Vous le saurez sûrement jamais, mais bon, c’est pas quelque chose qui te ferait flipper ou réfléchir toute la journée parce que pour être totalement honnête, t’en as pas grand chose à carrer. Finalement, tu esquisses un sourire quand elle rit, puis quand elle poursuit. “So, it was so sophisticated that you didn’t think of this alternative ? I’m proud.” Ouais, parce que du coup, si t’avais pas dit ça, peut-être que tu serais tout de même passé pour quelqu’un de créatif. Certes, créatif en faisant des trucs plutôt nuls, mais c’est déjà ça. Enfin, peut-être, va savoir. Tu l’écoutes encore continuer et tu peux pas t’empêcher de laisser échapper un rire à cause de la façon dont elle parle, de la façon dont elle joue à la pimbêche sans être sérieuse du tout. C’était une scène vraiment comique à voir, bon sang... “No ! I didn’t thought about that at first… I mean, obviously you’re gorgeous, but you’re also pretty small. I didn’t think that people would see you.” Tu dis ça d’un ton tout de même taquin, mais c’est pas faux. Elle est toute petite et si ça se trouve, personne ne la voit.. Mais tu doutes quand même de ça. Tu lui as plutôt dit pour l’embêter, espérant tout de même qu’elle ne le prennes pas mal. Ce serait con qu’elle se vexes et s’en ailles alors que t’as réussis à aller si loin. Vraiment. Mais boulet que t’es, ça t’étonnerais pas des masses en fait. Finalement vous en veniez aux origines, puis tu apprends qu’elle est française, ce qu’est plutôt cool tout de même. T’aimes bien la France, surtout les croissants en fait… mais ça fait parti du tout. “Oh, that’s cool. You know how to make baguettes ?’ Lui demandait-il en haussant un sourcil. Tout français savait faire ça, non ? Va savoir.

T’as directement accepté de prendre un verre avec elle quand elle te l’a proposé parce que c’est tout ce que t’attendais depuis que t’as commencé à lui parlé et depuis qu’elle t’as agressé comme si t’étais un malpropre. Tu commences à marcher à ses côtés vers l’endroit où bossait Alexander, très cher ex qu’a pas eu une réaction qui t’as plu quand vous vous êtes revus, au contraire. T’as plutôt mal pris ce qu’il t’as sorti. T’allais pas hésiter à tout lui rebalancer dans la gueule. Enfin, pas tout lui rebalancer dans la gueule. Plutôt lui faire quelque chose de pas vraiment plaisant, au contraire. T’as hâte de voir sa tronches quand il verra que sa nana voulait venir avec toi boire un coup. Il aurait sûrement un air décomposé sur le visage, ce qu’est tout de même vachement comique. Pendant que vous marchiez, ce n’était pas silencieux et même si t’étais pas contre le silence, ça te soulageait tout de même un minimum. “No, I’m single and ready to mingle. What about you.’ Clairement, si elle te disait qu’elle était célibataire, ce serait tout bonnement jouissif. Mais bon ! Le chemin ne fut pas vraiment long jusqu’à ce qu’ils arrivent vers le bar où l’autre travaillait. “Here we are.” Annonçais-tu avant de finalement lui ouvrir la porte pour la laisser passer devant toi. Ouais parce que t’es un gentleman quand même, c’est pas beau ?
©YOU_COMPLETE_MESS - 616 mots ❖ Dialogues anglais
Revenir en haut Aller en bas
avatarMila Octavie Valentyne
♦ Ta face : Juno Temple ♦ Messages : 1916 ♦ Pouvoir : Mes péchés s'extériorisent, mes mensonges se concrétisent. Pour moi, ça sera l'extériorisation de mes facettes dans un double de moi-même. C'est un peu se prendre son propre pathétisme en pleine face dès que l'occasion se présente. La foutue malédiction. ♦ Occupation : Marchande de glaces, pour la joie des petits et des grands.
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: OCTAVIE&ENOCH&ALEC ∟ we are made from broken parts.   Ven 24 Mar - 14:27
We are made from broken parts
Ses théories t’amusent plus qu’elles ne t’inquiètent. Après tout, si vous étiez des Sims ou d’autres personnages purement fictifs, vous n’en auriez absolument aucune idée et, à priori, vous n’auriez pas les moyens de vérifier si vous êtes réels ou non. Alors… Autant continuer à vivre sans se poser la question, ça ne sert à rien de se ronger les sangs pour ça, n’est-ce pas ?
En tout cas, tu es plutôt contente d’être tombée sur ce garçon. Tu as été un peu dure avec lui au début, mais maintenant tu t’es adoucie et tu ris de ses bêtises. Et tu te permets même d’en dire aussi. Tu as déjà l’impression que tu es en train de te faire ton premier ami. Ton premier ami à toi et toi seule. Et même si ce n’est qu’un petit début et que tu ne peux pas encore dire qu’il est vraiment ton ami, tu es tout de même contente et, il faut le dire, plutôt fière. Et même s’il te chambre sur ta petite taille, tu ne te vexes pas. En contrepartie, il te dit que t’es jolie, donc ça te va. Tu ne vas pas cracher là-dessus.

“ People see me very well, I've got a lot of charisma and presence and it compensate, you see ? ”

Tu te la pètes encore pas mal, ça t’amuse de te défendre ainsi. Après tout, tu n’es pas obligée de te taire face aux autres ou de tout prendre au premier degré. Et puis t’as envie qu’il te trouve cool et amusante, Enoch, alors tu fais des efforts. Tu fais de ton mieux pour l’être et t’as l’impression d’y arriver.
Sa réaction quand tu lui as dit que t’es Française t’a amusée, encore une fois. De suite, il sort les clichés, c’est plutôt marrant.

“ Mh… I never tried to. But you know, it’s just some flour, water and baking powder, I don’t think it’s a really complicated science. ”

Tu marches auprès d’Enoch en suivant sa direction. Tu réalises peu à peu qu’il t’amène dans le coin où Alec travaille. T’espères qu’il choisira cet établissement là, et que le géant est à son poste aujourd’hui. Mais tu n’en dis rien, tu ne veux pas avoir l’air trop bizarre. A la place, tu fais la conversation, tu demandes à Enoch s’il est en couple, et tu souris quand il te dit qu’il est célibataire. Quand il te retourne la question, tu secoues la tête, tu ne vas pas lui dire que tu n’es pas en couple. Mais tu ouvres la bouche pour t’exprimer.

“ I have a boyfriend, but he's not very funny nor interesting… And not very nice either… ”

Tu culpabilises même pas de faire passer Alexander pour un gros naze. Après tout, il t’a fait du mal et il ne veut pas de toi, il te l’a fait comprendre. Et il t’a même critiquée. Et puis même s’il t’a demandé pardon l’autre jour, tu ne l’as pas pardonné. Tu as encore ça en travers de la gorge. Tu lui en veux. Donc tu ne vas clairement pas lui lancer des fleurs. Et puis si ça peut te permettre de te faire consoler par le Norvégien, ça te va parfaitement. Ca sera bien fait pour ce sale petit couple devenu trop heureux à ton goût. Tu les détestes l’un comme l’autre. Ils sont toujours si injustes avec toi…
Tu as adressé une petite moue un peu triste à Enoch pour appuyer le drame de ta situation puis tu es entrée dans le bar avec lui. Tu lui as adressé un sourire, jouant un peu l’ignorante quant au fait que Alec pouvait être dans les parages.

“ Nice choice, this place seems cool. ”

Tu as regardé avec toi, et tu n’as pas vu le Santiago. Dommage. Mais ça n’allait pas t’empêcher de profiter du moment avec Enoch de toute façon. Tu as souri à ce dernier et tu as montré une table assez proche du comptoir où se trouvent les serveurs mais tout de même assez excentrée pour pouvoir être tranquilles et ne pas être dérangés par des passages constants dans tous les sens.

“ Maybe we could take place just here ? ”

Tu poses la question tout en t’y dirigeant en fait. Tu ne lui demandes pas vraiment son avis et tu pars t’asseoir en tirant ton camarade par le bras. Tu poses tes fesses sur la banquette et tu regardes ton vis à vis.

“ What will you drink, handsome ? ”

Tu te permets, tu tentes le coup. Sait-on jamais.
© 2981 12289 0 ♦ 748 Mots ♦ dialogues en anglais
Revenir en haut Aller en bas
http://2981122890.tumblr.com
avatarEnoch L. Næsheim
♦ Ta face : Tarjei Sandvik Moe ♦ Messages : 68 ♦ Occupation : Etudiant en Médecine
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: OCTAVIE&ENOCH&ALEC ∟ we are made from broken parts.   Mar 28 Mar - 20:04
We are made from broken partsMila & Enoch & AlexanderTu peux clairement pas dire que toute cette situation t’amuses pas, parce que ce serait mentir, clairement. Tu finis tout de même par trouver que tout ça, socialiser avec cette nana, c’est pas la pire chose qui aurait pu t’arriver, t’as déjà clairement vu pire, c’est quelque chose de certain. Mais t’aime bien. T’iras pas jusqu’à dire que t’es fou de sa personne, mais elle est pas si détestable que ça, pas comme son petit copain de pacotille. Mais c’est pas ce qui va t’empêcher de te servir d’elle pour parvenir à tes fins tel le fin manipulateur que tu peux être quand tu en as envie. “Yeah, I see. Well, you’re right. You’ve got a lot of that. Maybe that’s why I noticed you after all.” Tu lui fais un sourire, sérieux, cette fille se la pète tellement et tu te dis que c’est sûrement pas totalement naturel cette façon de réagir, mais ça te fait tout de même marrer cette histoire. “Yeah but… Isn’t it the same thing for making churros ? I mean, there has to be a special way to make it, no ?” Tu fronces doucement les sourcils quand tu lui demandes ça, parce que t’en as vraiment aucune idée. T’as jamais vraiment été un as de la cuisine et tu pense pas que ça soit le cas un jour, subitement. Tu penses bien qu’avant, il y aura des tas de gens qui pourrons s’intoxiquer sur les plats bien dégueu que tu prépares parfois. Fin, qui ont l’air dégueu, toi t’aimes bien les manger, donc c’est que ça doit pas être si terrible finalement. Va savoir.

Vous marchiez ensuite assez proches l’un de l’autres en parlant, elle te demandes si t’es célibataire et tu lui retourne la question. Tu la regardes en haussant un sourcil, un sourire amusé sur le coin des lèvres. “If he’s such a shithead, why don’t you just break up with him ? You probably deserve so much better than him anyway.” Tu secoues la tête de gauche à droite, voulant réellement lui implanter cette idée derrière la tête, c’est plus fort que toi. “You seems like a wonderful lady. If he’s such a shithead, things will be a lot better if you just stop seeing him and start seeing someone who could make you happy.” Puis à la fin de ton ‘conseil’, tu lui fait un sourire presque radieux pour qu’elle soit en confiance. Entrant dans le bâtiment, tu continues de lui faire un sourire presque radieux en la suivant de près T’hoches la tête quand tu l’entends te dire que vous devriez vous installer dans un endroit précis et tu la suit, t’es un peu forcé de toute manière puisqu’elle te tire vers le bras et tu t’asseois sur la banquette à ses côtés. Tu passes un bras autour de ses épaules, la collant un peu plus à toi. “Is that okay ?’ T’espères tout de même qu’elle va pas te mettre son poing dans la tronche, ce serait vachement con d’avoir fait tout ça pour rien. “Mh… I was thinking about a Mojito ? What about you, pretty girl ?” Tu demandes en la regardant dans les yeux, lui retournant son compliment et tu dois avouer que le sien te faisait tout de même assez plaisir.Faut dire que c’est tout de même pas tout les jours qu’on te complimentes sur ton apparence, faut dire que t’as un physique plutôt disgracieux en fait… Même toi tu peux le voir.
©YOU_COMPLETE_MESS - 587 mots ❖ Dialogues anglais ❖ Moins de 7j
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlexander M. Santiago
Le Miguel de Mila
♦ Ta face : Matthew Sexy Daddario ♦ Messages : 1043 ♦ Pouvoir : L'immortalité. Genre, si j'crève j'reviens à la vie comme si de rien n'était, c'est plutôt cool, puis assez surprenant pour les autres quand tu reprends vie pendant la cérémonie de tes funérailles. ♦ Occupation : Franchement, des occupations, j'en ai peut être un peu trop, j'dois aller bosser à la cafet' le midi, dans une boite de nuit le soir. Puis entre temps faut que je m'occupe de mes frères, de mes soeurs, faut pas que j'oublie de payer les factures, et surtout, faut que je pense à prendre le temps de voir ma petite blonde préférée..
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: OCTAVIE&ENOCH&ALEC ∟ we are made from broken parts.   Mer 29 Mar - 0:34
We are made from broken partsAlexander - Octavie - Enoch J’suis à la bourre, c’est genre le truc qui m’arrive jamais, mais là, si, j’ai pris trop de temps pour l’occuper des gamins, surtout de la petite qu’est tombée malade, et du coup, j’ai pas surveillé l’heure, et là bah.. J’aurais du commencer il y a dix minutes. Du coup, j’ai un gros coup de stress. C’est horrible, dans ma tête, c’est genre clair, net et précis. J’vais me faire virer.
J’dois en avoir le coeur net, alors j’attrape mon portable, j’appelle mon boss et lui explique la situation. Le premier truc qu’il me dit, c’est de me calmer, il me dit je ne sais pas combien de fois que non, c’est pas grave, que j’ai pas à me presser tant que je finis par arriver avant que le bar ne soit trop trop plein. J’me sens soulagé, mais quand même con quoi, j’suis pas foutu de m’occuper de ma soeur et de surveiller l’heure en même temps, pas foutu de faire deux choses à la fois, j’suis bien un homme tiens.

M’enfin bref. J’me suis préparé le plus rapidement possible, un t-shirt noir, un jean de la même couleur. Ouais, rien de bien spécial, comme un peu tous les autres jours en fait. J’me coiffe en passant ma main dans mes cheveux, ça ressemble à pas grande chose, comme un peu tous les autres jours aussi. J’ai vérifié une dernière fois que tout était bon avant de sortir de ma maison, puis c’est limite si j’ai pas couru jusqu’au bar en fait. Je suis arrivé, j’entre dans le bâtiment et je me rue vers les vestiaires en faisant gaffe à rien du tout. Pas le temps, j’entre dans la petit pièce, je laisse mes affaires dans mon casier et je reviens dans la salle principal et je vais directement me planquer derrière le bar pour me mettre à bosser. Je serre les quelques clients qui sont au bar, je débarrasse les quelques verres qui traînent devant moi puis c’est là que j’vois le truc que j’aurais jamais aimé voir. Mon ex, avec Mila. J’le sens tellement mal, sur le coup ça m'énerve tellement, je serre le verre que j’ai dans la main, un peu trop fort, il a fini par se briser, puis bien sûr, je me suis blessé. Putain de journée de merde. Je regarde ma main quelques secondes et je la passe juste sous l’eau avant d’aller mettre un truc dessus pour pas foutre du sang partout. Ouais, on va dire que ça va comme ça. J’suis revenu derrière mon bar, j’observe. Genre l’autre enculé il se permet de la toucher, puis vas y qu’elle se laisse faire. J’me sens tellement jaloux, j’te jure que j’pourrais commettre un meurtre, voir peut être même deux. J’te jure que j’fais de mon mieux pour garder mon calme. Je vois l’une des serveuses qui revient avec leur commande. Je lui pique le papier des mains sans qu’elle est le temps de parler et lui dit simplement que je vais m’occuper de ses deux là. Elle se contente de hausser les épaules et retourne à son boulot. Je vais rapidement préparer les deux boissons, je pose ça sur un plateau puis je vais les servir l’air de rien, j’les regarde les deux là. J’pose leur verres sur la table. « It seems like you’re having fun with my ex, you know, that gay boy. What a lovely guy uh. » Tellement adorable que j’ai envie de lui coller mon putain de poing dans la gueule. Bref, j’observe la fille qui me dit être ma petite amie, mais qui ne se gêne apparemment pas pour se coller contre le premier venu. « Seriously, Mila. Can you please explain what are you doing with.. That. » Je plisse le nez, puis, j’regarde mon ex, sérieux, plus le temps passe, plus sa tête me donner envie de me pendre quoi, c’est juste pas possible. J’me retiens de pas lui verser le contenu de son verre à la gueule.
©YOU_COMPLETE_MESS ♦ 668 ♦ moins de 24h ♦ dialogues en anglais
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com/
Contenu sponsorisé


Message(#)Sujet: Re: OCTAVIE&ENOCH&ALEC ∟ we are made from broken parts.   
Revenir en haut Aller en bas
 

OCTAVIE&ENOCH&ALEC ∟ we are made from broken parts.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» alec ▲ the show must go on.
» Un point sur les émotions [PV Alec Lockheart]
» Alec Volturi ► "Sister, they send you out for one and you bring back two... and a half. Such a clever girl."
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]
» passer ton visage à tabac, qu'enfin plus personne n'en veule ✖ ALEC & AZYLIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Save Me Barry :: Bristol :: Old City :: Little King Street-