AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 (orion) And I tried to hold these secrets inside me my mind's like a deadly disease

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarOrion W. Lightwood
♦ Ta face : Dylan fucking O'Brien ♦ Messages : 28 ♦ Pouvoir : Psychométrie, le passé au bout des doigts ♦ Occupation : Criminologue consultant, un stagiaire avec un nom qui a un peu plus de gueule
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: (orion) And I tried to hold these secrets inside me my mind's like a deadly disease   Jeu 15 Déc - 18:08
Orion Walter Lightwoodfeat. dylan o'brienNom Complet : Orion, l'étoile, la constellation, une lumière intense au-dessus de ta tête. Walter, il paraît qu'on t'as raconté l'histoire de ce prénom un jour, mais tu l'as oublié. Lightwood, ton nom, celui de ton père. Encore une histoire de lumière. C'est redondant.  

Âge : 25 ans que tu es né, t'as l'impression d'en avoir vécu beaucoup plus

Date & lieu de naissance + nationalité : C'est le sol anglais sur lequel tu es né. Un 31 août, à Bristol rien de bien surprenant

Métier/Études/Occupation : criminologue consultant, tu sais lire les preuves comme personne, parfois on pourrait presque croire qu'elles te parlent. Toutefois, il paraît que t'es trop jeune pour être un enquêteur aguerri, on se sert de toi comme consultant. T'es un peu un stagiaire quoi.

Orientation sexuelle & situation : Hétérosexuel, même si au fond tu n'as pas cherché ailleurs, fiancé à celle qui a su te comprendre et t'apaiser

Groupe : Melon Fucker certainement, t'as encore un peu de mal avec tout ça, mais ça risque de devenir un avantage, tu ne peux pas détester ça.
©️ Natblida
And all the people say
You can't wake up, this is not a dream
Tes pouvoirs : Alors, t'en sais trop rien, mais t'as quand même été voir sur le net et comme tu ne peux pas te fier à doctisimo, tu t'es rabattu sur wikipédia et là-dessus, ils appellent ça la psychométrie. La capacité de ressentir le passé d'un objet ou d'une personne en le touchant. C'est bizarre, n'est-ce pas ? Perso, je trouve ça bizarre. J'veux dire, jusqu'à maintenant, on m'a toujours dis que j'étais un bon enquêteur et je sais que j'en étais un, mais je ne pouvais faire que des suppositions. Sauf que maintenant, j'peux voir ce qui s'est passé. J'touche le couteau qui a servi à tuer ce mec allongé dans la ruelle et bim, j'ai l'impression d'être à sa place. C'est tellement étrange. Limite flippant, mais tellement kiffant en même temps.

Sauf que pour le moment, je ne le gère pas du tout et ça m'apporte une père de galère. Tu t'imagines toi, t'embrasse ta copine et soudainement tu la vois en embrasser un autre ? Ouais, bah ça m'est arrivé et clairement, je m'en serais bien passé. J'sais pas comment contrôler ça. Même en me concentrant, si ce truc en moi et pas décidé, j'verrais rien du tout. Et parfois, j'ai pas envie de voir ou ressentir quoique ce soit et pourtant, ça s'ramène à moi. J'comprend pas.
L'orage : J'venais de revenir à Bristol, j'veux dire ça faisait peut-être une quinzaine de jours que j'étais revenu au bercail. Il se passe des trucs bizarres chez moi en ce moment et j'avais besoin de revoir mes parents pour pouvoir en discuter avec eux. Alors, j'ai amené Lux dans ma ville natale et puis alors qu'on s'était décidé à reprendre une vie tranquille en Angleterre, il y a eu cet orage vraiment chelou et le pire, c'est l'éclaire qui m'est tombé droit dessus. J'en suis tombé à genoux, complètement assommé. J'ai du me réveiller plusieurs heures plus tard et le pire, c'est que j'avais plus ni portefeuille, ni téléphone. Merci Bristol.
Once upon a fuckin' timeBristol est joli, du moins à ce moment-là, tu ne connais qu'elle. Sauf que tu connais mieux que Bristol. Jezabel, la jolie rouquine, c'est bien elle la plus belle. T'en es certain. « Quand on sera grand, on se marira toi & moi » promesse de gosses qui y croit dur comme fer. Tu dois avoir six ou sept ans, tu ne penses pas au lendemain à cet âge-là. Tu t'en fous même plutôt. Jezabel, c'est ta meilleure amie, celle avec qui tu passes le plus clair de ton temps. Elle est douce et elle te faire rire quand elle boude parce que tu ne fais pas ce qu'elle veut. Même vos parents vous appellent les inséparables et toi, ça t'amuse. Tu trouves ça mignon, il paraît que c'est comme des oiseaux. Tu crois naïvement que jamais tu n'auras à la laisser derrière toi. Tu n'as aucune raison de faire de toute façon. Naïveté quand tu nous tiens.

•••

T'as bien grandis depuis la dernière fois. La puberté est entrain de te rattraper et tes parents t'ont fait des tests. Au début, on te pensais teubé, parce que t'étais incapable de te poser en classe et que tes notes n'étaient pas des plus remarqués. Seulement, avec tes tests, il s'est avéré que c'était tout le contraire. Le verdict est tombé surdoué, t'as trouvé ça un peu barbare et carrément pompeux. Déjà toi, tu voudrais être doué, pour passer au-dessus de ça, tu peux bien attendre un peu. Tes parents n'ont pas hésité et ton école devait changer. Apparemment celle dans laquelle tu étais n'est pas adaptée. T'as pas de suite capté et tu t'es rebellé. T'as jamais voulu  t'éloigner, mais ce n'était pas à toi de décider et les papiers étaient déjà signés. Le pire c'est qu'on t'as laissé le soin de lui annoncer et t'as bien cru que ton coeur allait se déchirer. Sur un bout de papier t'as griffonné « Je suis désolé, mais j'dois m'en aller. Il paraît que j'suis pas normal et mes parents veulent m'envoyer chez les surdoués. » dans ses affaires tu l'as glissé et t'as attendu de la voir le retrouver. T'as vu son visage se décomposer et t'aurais tout donné pour ne pas être celui qui venait de le blesser. Faut pas croire t'étais pas bien plus emballé. Aucune envie de tout quitter. A peine treize ans et t'as vie t'allais devoir la recommencer. T'as été projeté dans un bassin de petits génies et au début, ça n'a pas été easy. Pourtant, tes notes ont rapidement remonté et tu t'es épanouie. Les programmes étaient adaptés et on a arrêté de te dire que tu étais teubé. Au contraire, on t'as fais sauter une classe dès ta première année.

•••

T'as passé moins de temps que prévu dans cette école et tu t'es retrouvé projeté à la fac. T'avais l'impression d'être encore un gosse en arrivant là-bas. Tu devais certainement en être un. T'as commencé par une année en médecine. T'aurais adoré être médecin, juste pour pouvoir étudier le corps humain par toi-même. T'aurais été plus tenté par être médecin chercheur ou légiste, mais quand même. Sauf qu'il ne t'as pas fallut plus d'une année pour te rendre compte que ce n'était pas fait pour toi. Tu as du changer de filière. T'as longtemps hésité et t'as choisi la criminologie. L'étude des êtres humains par son côté le plus sombre. C'est assez spécial, mais pas tant que ça. T'as longtemps voulu faire partie de la police, mais une fois ton diplôme en poche, on t'as convaincu de ne pas signer de suite et de faire des études avant. « Ne gâche pas tes capacités. » qu'on te disait. T'as fini par les écouter et t'as adoré la criminologie. T'as passé presque sept ans dans ce cursus et au bout de la cinquième année, tu as abandonné Londres pour les USA. Changer d'air, de ton plein grès cette fois. Changer de continent, connaître d'autres façon de faire. Les Etats Unis ont été une révélation. La mentalité n'est pas la même et tu as fais de gros progrès dans ton domaine. T'as même commencé un stage au FBI. On se calme hein, ce n'est pas comme Criminal Mind, c'est beaucoup moins glamour, mais quand même. C'est classieux et sur le CV ça déchire. Là-bas, tu as même fais la rencontre de Lux. Elle était en psycho, tu l'as croisé à la bibliothèque et boum gros cliché. Vous avez tout de suite bien accroché. Vous vous êtes tournés autour pendant quelques temps. Ça devait vous amuser. Puis elle a fini par te tomber dans les bras pour ton plus grand plaisir. Vous vous êtes fiancés peu de temps avant ton retour à Bristol. Tu te souviendras longtemps de ce « Veux-tu m'épouser ? » totalement maladroit que tu lui as sorti devant votre cinéma préféré.

•••


Puis les choses ce sont compliquées. A moins qu'elles ne l'étaient déjà depuis un moment, mais que tu n'as pas voulu le voir. C'est possible. C'est bien ton genre de faire l'autruche. T'as commencé à te sentir bizarre. Enfin, c'est Lux qui a commencé à te dire que tu te comportais bizarrement et tu sais qu'elle n'aurait pas été dire ça à la légère. Ça devenait beaucoup trop difficile et tu n'as pas voulu voir un médecin, de peur du diagnostic. Alors, t'as fait quelque chose d'un peu idiot peut-être, t'as décidé de retourner à Bristol. Tu as prétexté vouloir présenter Lux à tes parents. Officiellement. Après tout, si vous devez vous marier, il va bien falloir qu'ils la voient, non ? Ce n'est pas la seule raison. Tu veux éclaircir quelques points avec tes parents, tu sais que ton oncle a traversé quelque chose de bizarre aussi quand t'étais gosse et t'aimerais savoir si ça a un lien avec toi. Quoiqu'il arrive, t'es à peine arrivé que le temps s'est carrément détraqué et tu t'es pris un éclair entre les omoplates. T'as été terrassé. A terre, à genoux, comme si on venait de t'enfoncer un couteau dans le dos, t'es tombé. Quand tu t'es réveillé, t'avais la marqué du bitumes sur la face et tes poches ont été vidé. Merci l'accueil de Bristol. Ça t'avais manqué. Quelques jours plus tard, tu t'es rendu compte que quelque chose de bizarres s'est produit. Genre, tu étais entrain d'embrasser Lux, le plus naturellement du monde et soudain t'as eu un flash. T'as eu l'impression d'avoir pris sa place, sauf que t'embrasser carrément un autre mec et quand t'y es pas préparé ça choque un peu. Non, mais vraiment. Après quelques explications, t'as compris que le mec, c'était un de ses exs. Il t'as fallut plusieurs heures de recherches pour comprendre ce que t'as. T'es même pas sûr de comprendre exactement en fait, mais il paraît que dans les trucs de sciences fictions, ça s'appelle la psychométrie. Toi le petit geek, tu te retrouves carrément projeté dans tes comics préférés. L'hallu totale.

My name is not BarryPseudo/prénom : GroggySoul ♦️ Âge : 23 ans, toujours. J'vieillis pas aussi vite vnr  ♦️ Comment as-tu atterri ici ? Faut dire que j'ai monté les murs tout ça, tout ça. Ouais, j'ai fais d'l'enduit mon gars! Alors, j'suis chez moi ici ♦️ Fréquence de connexion : Tous les jours, on s'débarrasse pas de moi aussi facilement ♦️ As-tu déjà couché avec un fruit ? Non, que des licornes ♦️ Est-ce que c'était un melon ? j'ai dis une licorne ♦️ Ton personnage est un inventé, un scénario ou un pré-lien ? Tout droit sorti de mon esprit malade ♦️ Un dernier mot ? i'm unicorn  licorne
Revenir en haut Aller en bas
avatarViolet T. Holloway
♦ Ta face : I. Poots ♦ Messages : 209 ♦ Pouvoir : Communication avec l'au-delà ♦ Occupation : Barmaid dans Stokes Croft, aspirante criminologue.
Voir le profil de l'utilisateur


C'est l'histoire de la vie
TA COULEUR:
RP EN ANGLAIS :

Message(#)Sujet: Re: (orion) And I tried to hold these secrets inside me my mind's like a deadly disease   Jeu 15 Déc - 18:14
Ca cite Halseeeeey Love Bon courage pour la fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatarNathan Busby
♦ Ta face : Evan Peters ♦ Messages : 1024 ♦ Pouvoir : Électrokinésie ♦ Occupation : Étudiant en Faculté d'Ingénieurie de l'université / Braqueur à temps partiel
Voir le profil de l'utilisateur


C'est l'histoire de la vie
TA COULEUR: #ffa34f
RP EN ANGLAIS : Juste les dialogues

Message(#)Sujet: Re: (orion) And I tried to hold these secrets inside me my mind's like a deadly disease   Jeu 15 Déc - 19:50
Toi et Mila, vous êtes des grandes malades ! quewa
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité


Message(#)Sujet: Re: (orion) And I tried to hold these secrets inside me my mind's like a deadly disease   Jeu 15 Déc - 23:12
Le mien, LE MIEN. Couteau Love brille
Tu le sais, ta fiche... Gosh. faint faint
J'ai tellement hâte de faire des folies en ta compagnie, rebienvenue mon chat. l
(t'es seksy, j'espère que tu le sais. perv )
Revenir en haut Aller en bas
avatarThalya L. Monrose
♦ Ta face : Krysten Ritter ♦ Messages : 107 ♦ Pouvoir : Un pouvoir ? La grande blague p'tain. Je suis un foutu zombie.
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: (orion) And I tried to hold these secrets inside me my mind's like a deadly disease   Ven 16 Déc - 0:10
C'est bon ! T'es des nôtres !Je te déteste aussi, avec ta tête d'éternel puceau là.  boude

Yes ! Et maintenant ? Bravo ! Tu fais partie des nôtres désormais. Si c'est pas beau, ça! Avec ta nouvelle couleur, tu peux aller créer ta fiche de liens, pour te faire tout un tas d'amis. Puis faudrait penser à te trouver un toit et une occupation. Et n'oublie pas d'aller recenser tes points, c'est toujours utile. Tu peux aussi créer ton scénario maintenant ou ajouter ton idée de liens dans la boîte à liens. Maintenant que tu sais où aller, je te souhaite de bien t'amuser sur SMB. Amour & licornes sur toi ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Message(#)Sujet: Re: (orion) And I tried to hold these secrets inside me my mind's like a deadly disease   
Revenir en haut Aller en bas
 

(orion) And I tried to hold these secrets inside me my mind's like a deadly disease

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» i hold no secrets from you but one [ FT. MELY ]
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Save Me Barry :: Let's start the game :: Papiers, s'il vous plaît :: Dossiers validés :: MELON FUCKER ♦ je kiffe mon pouvoir-