AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 MILANDRE ♦ I will take you away with me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarMila Octavie Valentyne
♦ Ta face : Juno Temple ♦ Messages : 1916 ♦ Pouvoir : Mes péchés s'extériorisent, mes mensonges se concrétisent. Pour moi, ça sera l'extériorisation de mes facettes dans un double de moi-même. C'est un peu se prendre son propre pathétisme en pleine face dès que l'occasion se présente. La foutue malédiction. ♦ Occupation : Marchande de glaces, pour la joie des petits et des grands.
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: MILANDRE ♦ I will take you away with me.   Mer 28 Sep - 18:07
I will take you away with me.
#Milandre
J'ai l'impression que ça fait des lustres que j'ai pas eu cette envie de sortir. Cette envie de juste… Sortir et faire n'importe quoi. Danser n'importe comment. Me prendre une mine. Quitte à finir à moitié morte le lendemain au fond de ma grotte, la tronche sous l'enclume d'une sacrée gueule de bois. C'était mon quotidien à mon arrivée à Bristol. Sauf que je faisais en sorte d'aller à des soirées chez des gens. Là où ça ne me coûtait absolument rien et donc, là où je pouvais crécher un peu une fois la soirée terminée, histoire de ne pas me retrouver à devoir dormir dehors. C'est dingue, je suis tellement bien installée avec mes colocataires que j'ai l'impression que ça fait des années que cette passade s'est faite. Et pourtant, c'était il y a à peine plus de trois mois. Ouais. Ca me manque clairement pas. Ce soir, je veux juste sortir pour m'amuser. Et à l'issue, je rentrerai chez moi, puisque maintenant j'en ai un.

Pour ce soir, celui que j'ai décidé d'inviter, c'est Leandre.
Pourquoi lui ?
Juste… Parce que. Voilà.

Probablement que n'importe qui se serait attendu à ce que j'invite Alexander à venir avec moi. Forcément que j'aurais aimé sortir avec lui. Mais je me suis dit que c'était peut-être pas bon de passer tout mon temps avec lui, comme ça. Je veux dire… J'ai de plus en plus de mal à comprendre l'essence de notre relation. J'ai de plus en plus de mal à savoir ce qui se passe en moi à chaque fois que je le vois. C'est compliqué de ne le voir que comme un ami. Pourtant… C'est ce qu'on est, pas vrai ? Et c'est ce qu'on restera, j'en suis certaine. Parce qu'il n'aura jamais assez de temps pour moi. Et parce qu'on ne se connaît pas assez. Et parce que ça serait bizarre, c'est tout. Je suis certaine qu'il voudrait pas de moi. Et puis… Peut-être bien qu'il vaut mieux que je reste seule. Je veux dire… Mon « pouvoir »… Je veux pas qu'on le découvre. J'en crèverais bien de honte s'il te voyait. Toi, la sale pouffe qui est en moi et qui cherche de plus en plus à prendre ta liberté. Mon amitié avec Alec ne peut pas progresser d'un seul échelon, elle doit rester comme ça, pour notre bien.
En sortant ainsi ce soir, j'espère que l'alcool t'assomera. J'espère que la soirée te fatiguera et que tu me foutras la paix. J'espère que t'arrêteras un peu de te prendre pour ma nounou alors que t'es pas plus responsable que moi, au contraire. Je veux pas de vagues. Et je veux pas non plus que Leandre te voit. Personne ne doit te voir. Jamais. Et puis ça serait catastrophique si ça arrivait en boîte ce soir. Imagine s'il y a un journaliste ou quoi dans les parages… J'suis bonne pour finir dans un laboratoire sous surveillance-vidéo H24.

J'ai discuté un peu avec Leandre par SMS au cours de l'après-midi afin de voir s'il était chaud pour sortir – même si de base, s'il l'avait pas été, je l'aurais forcé à l'être. J'ai pas eu à le convaincre, il était d'accord pour ma plus grande joie. On s'est donc donné rendez-vous devant la boîte à neuf heures et demi et j'ai fait de mon mieux pour ne pas être en retard… Ce qui n'était pas trop ma spécialité en fait. Mais avec des efforts, c'est passé, et j'avais juste dix petites minutes de retard. Quand j'ai vu Leandre, je lui ai adressé un petit sourire à la bon, genre « sorry not sorry ».

Et puis je lui lance : « Les cheveux frisés tu sais c'que c'est, hein ? »

Ca va. On sort l'excuse qu'on peut même si elle est pas crédible. Mes cheveux sont un véritable capharnaüm pour pas changer les bonnes vieilles habitudes. Un véritable être vivant à part entière, presque. Genre c'est tellementle bordel qu'on pourrait croire que je rentre de la plage et que l'eau salée a créé des boucles bordéliques emmêlées avec quelques noeuds. L'habitude, quoi. On s'étonne plus de rien avec cette tignasse, pas vrai ? Et peut-être même que j'exagère un peu. J'avoue. Mais c'est pas grave, hein ?

J'ai attrapé le bras de mon ami et je l'ai tiré à ma suite pour aller voir le videur. Il était encore super tôt, il n'y avait personne qui faisait la queue et j'imagine qu'il ne doit pas y avoir énormément de monde à l'intérieur. Au moins on aura pas à attendre et on aura pas de mal à se faufiler. On est rentrés en un rien de temps et j'ai eu l'impression d'être presque aveugle pendant un instant, le temps que mes yeux se fassent à la nouvelle luminosité bien particulière de l'endroit. Ca m'a fait bizarre de remettre les pieds ici. Ca m'a donné l'impression que ça faisait VRAIMENT une éternité. Mais ça ne me déplaisait pas. Les lieux étaient loin de l'ambiance « bois et vieilles lanternes » d'un de ces vieux pubs de Old City. Là, c'était moderne et en même temps… Un peu grunge. T'sais, le genre d'endroit populaire mais que tu te demandes pourquoi. Genre… Ca a pas forcément l'air super net comme établissement. Et malgré ça, y'a déjà quand même des gens. Et sur les coups de une ou deux heures du matin, ça sera bondé plus que de raison.

« Alors Leandre, j'te paye un truc à boire ? »

Franchement, qui dit que c'est forcément le mec qui doit payer ? C'est moi qui l'ai incité à venir ici alors je pense que je peux bien lui payer un ou deux verres pour le remercier de m'accompagner. Ou peut-être mêem que je lui en payerai plus que ça. Va savoir. Mais on commence déjà par un, c'est bien. Sans lui lâcher le bras, je me suis avancée vers le comptoir et j'ai commandé whiskey-coca pour moi avant d'attendre que le grand brun fasse son choix. Et pour une fois, on me demandait pas ma carte d'identité pour voir mon âge. Je crois bien qu'ici ils sont pas regardant. Ils se foutent bien d'à qui ils vendent leur alcool de piètre qualité.
© 2981 12289 0 ♦ 1037 mots ♦ Ouverture de rp ♦ Mots à placer (10/10)
Revenir en haut Aller en bas
http://2981122890.tumblr.com
avatarLeandre W. Leonard
♦ Ta face : Robert sexy Sheehan ♦ Messages : 96 ♦ Pouvoir : Je peux voir ce que vous ressentez comme émotions, j'peux parfois dire si vous mentez ou si vous dites la vérité. Mais vous, vous voyez ce que moi j'ressens ? ♦ Occupation : Serveur au Canteen
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: MILANDRE ♦ I will take you away with me.   Lun 21 Nov - 19:46

once and for all × ft. mila & leandre
Il a passé la journée à rien foutre. Du moins, rien de productif. En tant ce jour de congé, Leandre profitait simplement d'écouter la musique sur son téléphone, lire des mangas et parfois dessiner des trucs qui n'avaient aucune logique spéciale. Il hésitait si il allait sortir manger un truc dehors ou si il allait se faire un simple bol de céréales. Sur l'instant, c'était le plus grand dilemme de sa vie et ce n'était certainement pas en restant cloîtré dans son lit qu'il allait faire bouger les choses.

Il se levait en soupirant, tout en s'étirant par la même occasion puis sortait de sa chambre pour descendre, mettre ses chaussures et sa veste. Il sortait de la maison, refermant derrière-lui en prenant soin de verrouiller la porte. Tout en prenant le chemin du petit café, il s'allumait une clope, la main libre dans la poche tout en y allant à son aise. Il sentit une vibration dans sa poche de jean, qu'il en sortit son téléphone, plongeant dans le message de Mila, qui voulait prendre du bon temps. Cela le fit sourire, une pointe taquin, avant de lui répondre.

Il se disait qu'il en avait besoin aussi, que les journées pouvaient commencer à toutes se ressembler et cela ne lui plaisait franchement pas. Ce qu'il répondit qu'il n'avait rien à faire de spécifique, tout en marchant, fixant son écran. Et puis, non seulement il avait besoin de bouger, mais si en plus c'était avec Mila, il ne pouvait espérer mieux en fait. Malgré tout, il l'adorait, ça se voyait pas systématiquement, mais c'était comme ça et ce n'était pas plus mal. Une relation unique qui se démarquait des autres avec un amour vache aux petites taquineries. Comme des gosses.

Il terminait sa clope, jetant le mégot plus loin avant de souffler sa bouffée et rentrer dans le café, tout en continuant la conversation qu'il avait avec son amie. Depuis le premier texto, il ne cessait de sourire comme un con, déjà à s'imaginer leur début de soirée. Assis à la table, savourant son latte macchiato dans le gobelet en carton, il regardait un peu ce qu'il se passait sur les réseaux sociaux avant de terminer, mettre le gobelet à la poubelle et rentrer. Il allait avoir du pain sur la planche avant de finir en boîte.
Il attendait donc là, s'allumant de nouveau une cigarette, switchant de son téléphone à ce qu'il se passait autour de lui. P'tain, elle lui dit de pas être en retard et au final elle se retrouve à être en retard. Ah, il sentait déjà bien la réplique lui piquer les lèvres dans son petit sourire satisfait. Il terminait son poison avant de la voir débarquer, souriante et coquette. Il secoue la tête, « Ouais ouais, je sais. Mais viens pas t'la ramener la prochaine fois pour m'dire de pas être en retard. », voilà, petite pique gentille dans un petit ton amusé avec une petit teint sarcastique dans le tréfonds de son larynx. « Bon aller, j'te pardonne, parce que c'est toi et que je te comprends quand tu parles de ta tignasse. »

Sur ça, elle lui attrape le bras et il se laisse emporté en riant. Il est un peu... Abruti des fois. Cela lui était encore arrivé dernièrement de glousser comme une gamine. Mais avec Leandre, on s'y faisait, parce qu'il n'avait pas vraiment vingt-trois ans dans sa tête, il aimait rire, cela changeait tout. Et puis, il était avec Mila, ça aussi ça changeait tout.

Ils entraient à l'intérieur, l'ambiance encore calme, vu qu'il n'y avait pas encore grand monde. Il la regarde un instant, ouvrant un peu la bouche comme si il allait lâcher un truc. Mais la nana elle est coriace, il sait qu'il va se confronter à un mur si il insiste pour payer. Alors, autant lui faire plaisir, ça fera pas de torts. « Okay, juste pour te faire plaisir, j'te laisse payer. »

Au comptoir, elle se commandait un whisky-coca, tandis que lui se faisait plaisir avec une vodka rouge. Son verre en main, il le tendait vers son amie en souriant « À notre soirée qui commence bien ! »
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatarMila Octavie Valentyne
♦ Ta face : Juno Temple ♦ Messages : 1916 ♦ Pouvoir : Mes péchés s'extériorisent, mes mensonges se concrétisent. Pour moi, ça sera l'extériorisation de mes facettes dans un double de moi-même. C'est un peu se prendre son propre pathétisme en pleine face dès que l'occasion se présente. La foutue malédiction. ♦ Occupation : Marchande de glaces, pour la joie des petits et des grands.
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: MILANDRE ♦ I will take you away with me.   Mer 7 Déc - 21:05
I will take you away with me.
#Milandre
C'qu'est cool avec Leandre, c'est que c'est pas le genre de mal qui va me taper un scandale pour une histoire de retard. Certes, il a fait sa petite réflexion, mais il n'a pas utilisé ce genre de ton froid qui te givre instantanément la tronche tel un hiver glacial débarqué soudainement sans prévenir. J'aime bien quand il a ce petit sourire en plus, j'sais pas, il ressemble à une sorte de lutin un peu malicieux. Mais un lutin modèle géant par contre. Parce que même s'il est plus petit que Alexander ou que Kael par exemple, il n'en reste pas moins une perche. Bref. Le fait qu'il soit grand ne m'a pas empêchée de le tirer moi-même à l'intérieur et même jusqu'au comptoir. Le renne et son traîneau si on veut entrer dans la thématique de Noël bien que la date de cette fête soit encore relativement éloignée de celle d'aujourd'hui. Tss. Peut-être que Leandre serait très séduisant avec une guirlande autour du cou, hein. Va savoir !
… Pourquoi je pense à des conneries pareilles ? Il va vraiment me prendre pour une débile un jour. Parce que pour le coup je souris comme une débile. C'est du grand n'importe quoi ! Ca doit clairement pas être un cadeau de traîner avec la meuf weird que je suis. Pauvre garçon. C'est bizarre qu'il ne s'en plaigne pas. J'suis pas convaincue qu'il soit très docile de nature, Leandre.

Il a pourtant immédiatement plié quand je lui ai dit que j'allais payer nos verres. Peut-être bien qu'il allait proposer de le faire, mais je l'avais devancé et je ne comptais pas lâcher l'affaire. Il doit être au courant que je suis un peu têtue sur les bords quand je m'y mets. Je le laisse choisir ce qu'il veut, je prends mon verre en main lorsque je suis servie et je le cogne contre celui de mon pote.

« A notre soirée, ouais ! »

Je lui souris, enthousiaste. J'ai besoin de cette soirée. J'ai besoin de me détendre pour zapper mes histoires actuelles qui risquent bien par finir par me rendre dingue. Sérieux. J'crois que même sniffer de la neige ne suffirait pas à me rafraîchir les idées, alors autant me noyer dans l'alcool, peut-être bien que ça sera efficace pour embrouiller mon cerveau et me foutre la tête complètement ailleurs. Et puis je compte bien que Leandre m'aide un peu. C'est mon pote et même si ça ne se voit pas toujours, je l'adore vraiment et je le trouve assez intéressant pour pouvoir me concentrer sur lui. J'aime bien passer du temps avec ce gars en plus. Ouais. Il m'évitera peut-être de finir par me tirer une balle et de passer l'éternité dans une boîte en sapin bon marché.

Je jette un œil sur la décoration du lieu, dans lequel on se trouve et… Je ne peux pas nier le fait que ça donne un côté un peu sale à cet endroit. Les graffitis sur des murs quelque peu abîmés, un ménage qui semble avoir été un peu bâclé… Je n'irais pas manger sur le sol, quoi. Mais faudrait être taré pour bouffer sur le sol d'un nightclub de toute façon. Je bois doucement dans mon verre. Genre j'y vais en douceur au début. Histoire de faire bien. Ou juste pour pas m'exploser le crâne d'entrée de jeu. La soirée commence juste, y'a déjà la musique mais encore peu de monde. C'est pas l'heure pour commencer à faire pitié, pas vrai ? Mes regard revient se poser sur le mouton brun qui se trouve à mes côtés et je lui adresse un sourire, encore une fois. Pourquoi ne pas discuter banalement le temps que l'ambiance arrive, hein ? On a même pas vraiment pris de nouvelles l'un de l'autre lors de notre échange de SMS tout à l'heure. On s'est juste taquinés l'un l'autre après s'être mis d'accord pour cette sortie.

« Alors, quoi de neuf ? Toujours pas de meuf depuis la dernière fois ? Ou… De gars, éventuellement ? »

Je demande pas ça par intérêt pour moi, hein. Il a beau être cool et mignon, mon intérêt se porte sur un tout autre homme. Et pour la sexualité, j'ai été vers l'hétérosexualité par défaut, mais il peut très bien être bisexuel ou gay ou asexuel ou je ne sais trop quoi, ça ne va pas me déranger le moins du monde. Il peut bien faire ce qu'il veut tant que c'est avec des humains consentants – genre, il faut le préciser quoi.
© 2981 12289 0 ♦ 755 mots ♦  Liste de mots spéciale Noël (L. 1 et 3 - 10/10)
Revenir en haut Aller en bas
http://2981122890.tumblr.com
avatarLeandre W. Leonard
♦ Ta face : Robert sexy Sheehan ♦ Messages : 96 ♦ Pouvoir : Je peux voir ce que vous ressentez comme émotions, j'peux parfois dire si vous mentez ou si vous dites la vérité. Mais vous, vous voyez ce que moi j'ressens ? ♦ Occupation : Serveur au Canteen
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: MILANDRE ♦ I will take you away with me.   Mar 14 Mar - 5:19

once and for all × ft. mila & leandre
Peut-être qu’il en a plus besoin qu’il ne le pense en réalité. Il a passé plus de temps dans sa chambre, enfermé entre quatre murs ces derniers temps qu’il avait oublié les bienfaits des soirées comme celle qui commençait pour eux.

Il lève son verre vers son amie, puis en avale une gorgée en grimaçant légèrement. La première gorgée est toujours un peu étrange pour lui, c’est comme si son corps trouvait la vodka rouge dégueu et puis s’accoutumait au fur et à mesure. Un truc bizarre de son corps.

« Alors, quoi de neuf ? Toujours pas de meuf depuis la dernière fois ? Ou… De gars, éventuellement ? », il la regarde en faisant de grosses joues, le sourire aux lèvres malgré tout. Il secoue la tête de manière négative « Eeeeeh non ! Que veux-tu, quand on est aussi bien bâtit comme moi, on est sélectif ! »

Et bien qu’il avait craqué sur son livreur de pizzas, celui-ci n’était plus venu lui livrer. Ça l’avait un peu attristé. Il baisse les yeux, toujours en souriant, comme si il ne voulait rien montrer de suspect. Après tout, il valait mieux qu’il ne se soit rien passé, ainsi la page serait vite tournée. « Nan en fait, j’avais quelqu'un en vue mais… on a plus de contact. »

Voilà. C’est tout, c’est comme ça. La vie est faite de hauts, de bas et de diagonales. Il relève la tête, avalant une gorgée de sa vodka, « Et toi, ça va sur le plan sentimental ? T'as trouvé quelqu’un qui supporte ton caractère ? »
Il aime bien la taquiner, il sait qu’elle comprend son humour un peu merdique parfois. C’est ce qui fait de lui ce qu’il est aussi. Oh bien sûr, on peut le lui dire, ‘Leandre, ta blague de tonton, tu te la garde ok.’ mais il n’hésite pas, il ne peut pas s’en empêcher, ça fait partie de lui. Il est lourd, c'est clair comme de l’eau de roche, mais ça lui donne aussi un côté qu’on apprécie. On ne sait pas trop dire comment ni pourquoi. Mais c’est là et ça fait partie de lui. Il sort une cigarette de son paquet, se l’allume tranquillement, inhalant la première bouffée pour l’exhaler. « Mais de toute façon tu sais quoi ; on envoi tout chier ce soir, cette nuit est à nous ! » alors, on oublie les cons, on oublie tout. On danse, on boit, on s’éclate comme jamais.

Il s’en rend compte. Ça lui manquait de ne pas sortir. Il devrait le faire un peu plus souvent de temps en temps au moins, histoire de laisser passer la pression, se détendre. Il n’a fait qu’être sur les nerfs ces derniers temps, entre le boulot, ses insomnies et ses pensées toutes tournées à différents recoins de son cerveau. Divers sentiments mélangés, redoutables bombes à retardement. Heureusement qu’il voyait sa psy plusieurs fois par mois, cela lui aurait été insoutenable si au contraire, il ne la voyait pas. Il n’aurait certainement pas fait long feu le bouclé.

Car Leandre avait beau se montrer solide, il avait des faiblesses, comme n’importe qui. Un poids conséquent sur les épaules, il devait continuer à se tenir droit. Il ne regrette plus du tout ces séances où il vide son sac, où la psy l’écoute attentivement. Où elle lui offre ses conseils. Où elle l’aide à se gérer.

« Tu m’offres une danse sur la piste après ? En évitant, pitié, mes pieds hein. »
Il lui offre un sourire chaleureux. Il est content d’être là. Ça lui fera le plus grand bien. Oh oui !
code by lizzou × gifs by tumblr × 579 mots
Revenir en haut Aller en bas
avatarMila Octavie Valentyne
♦ Ta face : Juno Temple ♦ Messages : 1916 ♦ Pouvoir : Mes péchés s'extériorisent, mes mensonges se concrétisent. Pour moi, ça sera l'extériorisation de mes facettes dans un double de moi-même. C'est un peu se prendre son propre pathétisme en pleine face dès que l'occasion se présente. La foutue malédiction. ♦ Occupation : Marchande de glaces, pour la joie des petits et des grands.
Voir le profil de l'utilisateur


Message(#)Sujet: Re: MILANDRE ♦ I will take you away with me.   Mar 14 Mar - 20:17
I will take you away with me.
#Milandre
J’suis un peu curieuse parfois, principalement avec les personnes que j’apprécie. J’aime bien savoir c’qui se passe dans leur vie. Enfin, dans la limite du raisonnable, évidemment. J’suis aussi du genre à me mêler de c’qui me regarde la plupart du temps. Si il a pas envie d’parler, j’vais pas le harceler. Clairement pas.
Pour le coup, pas besoin de se faire de bile pour ça, il parle de lui-même et me dit qu’il est trop beau gosse et qu’il doit être sélectif, tout ça tout ça. Ca me fait rire. Sans méchanceté, hein. Il est pas mal, mais quand même, ça me fait rire, cette façon qu’il a de se vanter. J’me demande un peu c’que ça peut cacher, mais j’essaye même pas de creuser. J’fais une petite moue au moment où il me dit qu’il avait quelqu’un en vue à un moment mais qu’il a perdu le contact avec cette personne.

“ C’est dommage… Mais tu trouveras quelqu’un d’autre, va. Un tel beau gosse avec une crinière de rêve ne peut pas rester seul éternellement, pas vrai ? ”

Je hausse les sourcils à plusieurs reprises avec un petit sourire aux lèvres tandis que je lui tapote amicalement l’épaule. Pauvre gars. Il a juste pas eu de chance pour ce coup, mais j’suis sûre qu’un jour ou l’autre, si ça se trouve dans relativement peu de temps, il aura un coup de coeur pour quelqu’un d’autre et il oubliera vite l’autre personne qui lui a plu.

“ Moi… Euh… ”

J’aurais dû penser au fait qu’il allait me retourner la question. Ca m’a tellement fait buguer sur le coup qu’il m’a fallu quelques secondes pour que sa vanne me monte au cerveau. Quand j’ai capté, j’ai pris un air un peu révolté et je lui ai tapé l’épaule un peu plus fort qu’avant.

J’ai faussement râlé : “ Hé ! Je te dispense de commentaires ! ”
Puis j’ai continué, plus calmement : “ Y’a quelqu’un qui me plaît, mais j’suis pas convaincue qui s’passe quoi que ce soit un jour. Il est du genre ultra occupé, entouré de nanas qui lui tournent constamment autour quand il taffe et sûrement trop bien pour moi. ”

Alexander c’est genre tellement le mec inaccessible à mes yeux. Il est si proche, mais en même temps si impossible à atteindre. Emploi du temps trop chargé, trop beau, trop grand, trop bien. J’suis clairement pas à la hauteur, et dans les deux sens du terme. Franchement. J’suis sûre qu’il y a aucune chance qui s’passe quoi que ce soit un jour. Et c’est bien le fait que ça m’emmerde qui m’a menée jusqu’ici avec Leandre. J’ai besoin de me changer un peu les idées et d’oublier ça. Du coup, ce qu’il dit par la suite tombe à pic ! Ouais, cette nuit, c’est juste lui et moi et on zappe le reste. Ca me semble salvateur pour le coup. J’ai besoin d’arrêter de réfléchir.

J’bois quelques petites gorgées dans mon verre tandis que j’observe Leandre qui me fait toujours face. J’suis sûre et certaine que, lui aussi, il a le crâne tout plein de conneries en tout genre qu’il a besoin de mettre de côté au moins le temps d’une soirée. Et c’est même probablement le cas d’un peu tout le monde ici. Ou presque tout le monde. La vie a ses petits - ou gros - côtés chiants pour le commun des mortels. Et je trouve qu’elle est d’autant plus pénible depuis que j’dois me coltiner ce pouvoir stupide qui va bien me rendre dingue un jour ou l’autre.
J’avale d’autres gorgées de whisky-coca.

J’lui réponds sans attendre : “ Ouais ouais, j’ferai de mon mieux pour pas piler sur les immenses palmes qui te servent de pieds. ”

Je lui souris avec bonne humeur. Je la taquine, cette grande asperge. Il est clair qu’il est moins grand qu’Alexander, mais par rapport à moi, il est tout de même pas loin d’être un géant. Et pourtant, je suis perchée sur de hauts talons qui ne manqueront pas de lui faire du mal si je lui marche sur les pieds.
J’finis mon verre d’un seul coup et je pose ma main sur le bras de mon pote pour serrer gentiment entre mes doigts.

J’lui dis : “ Allez, finis ton verre, on va s’bouger. ”

J’attends qu’il descende ce qui reste du contenu de son verre puis, encore une fois, je le tire après moi. Mais cette fois, je l'entraîne au beau milieu des gens, sur la piste de danse. La musique de boîte n’a pas vraiment de sens pour moi. C’est juste du son un peu chelou qui sert à s’bouger dessus. Rien qui m’semble super élaboré. Peu importe. Tout c’qu’on demande, c’est de quoi danser, et on l’a. Alors j’reste tout près de Leandre et j’me mets en danser en chopant le rythme de la musique. J’fais ça simplement, j’suis pas une teufeuse de compétition qui connaît à la perfection la façon de bouger. De toute façon, j’connais personne à part Leandre et tout le monde s’en tape un peu.
© 2981 12289 0 ♦ 828 mots ♦  moins de 24h
Revenir en haut Aller en bas
http://2981122890.tumblr.com
Contenu sponsorisé


Message(#)Sujet: Re: MILANDRE ♦ I will take you away with me.   
Revenir en haut Aller en bas
 

MILANDRE ♦ I will take you away with me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Save Me Barry :: Bristol :: Stokes Croft :: Nightclub Lakota-